Affaire Baltimore: des manifestations contre les violences policières ont eu lieu sans incidences après la mort d’un jeune noir

barack-obama-a-exhorte-la-police-et-la-communaute-noire-a_2701494_800x400

Des manifestations contre les violences policières ont eu lieu mercredi dans plusieurs villes des États-Unis. À Baltimore, une grande marche s’est terminée sans incident majeur, deux jours après les émeutes provoquées par la mort d’un jeune noir.

Plusieurs milliers de manifestants ont défilé, mercredi 29 avril, dans les rues de Baltimore, sur la côte est des États-Unis, pour réclamer justice après la mort du jeune noir Freddie Gray, le 19 avril, et protester contre les violences policières.

Les manifestants ont marché « sans heurts ni incidents majeurs », a précisé la police de Baltimore, qui a toutefois procédé à 18 arrestations. Celles « de 16 adultes pendant la journée », ainsi que « de deux mineurs », a ajouté le chef de la police Anthony Batts lors d’un point presse.

 

Cette grande manifestation pacifique a couronné une journée de calme dans Baltimore, qui avait connu en début de semaine ses pires émeutes depuis des décennies.

« Jetez les flics assassins en prison ! »

Le gouverneur républicain du Maryland, Larry Hogan, avait rappelé aux manifestants qu’ils devaient respecter le couvre-feu nocturne, décrété à la suite des violences qui ont fait une vingtaine de blessés parmi les forces de l’ordre lundi soir, et que l’armée ne tolérerait ni pillages ni émeutes à Baltimore. Quelque 3 000 membres des forces de l’ordre étaient mobilisés pour faire appliquer ce couvre-feu.

« Jetez les flics assassins en prison ! », ont scandé les manifestants lors de la marche. Sur une des nombreuses pancartes, on pouvait lire : « Les policiers assassins méritent la cellule ».

Plus de 60 personnes arrêtées à New York

Des manifestations ont également eu lieu dans plusieurs villes des États-Unis, de New York à Denver. À New York, la police a arrêté plus de 60 personnes alors que les manifestants se déplaçaient en plusieurs cortèges à travers Manhattan, où ils ont bloqué la circulation dans certaines rues. D’autres rassemblements ont été signalés à Denver, où la police a arrêté plusieurs protestataires, ainsi qu’à Boston, Houston, Ferguson, Washington et Seattle.

La police a arrêté près de 270 personnes depuis lundi, dont 18 au cours de la journée de mercredi. Plus de 100 personnes ont été relâchées sans avoir été inculpées.

Freddie Gray est décédé le 19 avril des suites d’une fracture des vertèbres cervicales, une semaine après son interpellation par la police, réveillant des tensions raciales latentes suite à une série de bavures policières visant la communauté noire américaine. (France 24)

Comments are closed.