Azuma Makoto envoie ses fleurs dans l’espace et créer un concept store à Tokyo

L’artiste japonais Azuma Makoto a envoyé mardi 15 juillet deux compositions florales dans l’espace avec caméras et appareils photo. Le résultat donne une série de clichés inédite, baptisée « Exobiotanica ».

azuma-makoto-sends-plants-to-space-3

« Les fleurs ne sont pas seulement belles pour être posées sur une table », a expliqué Azuma Makoto au New York Times. Cet artiste japonais de 38 ans qui vit à Tokyo a ainsi eu l’idée d’envoyer des plantes dans l’espace. Le projet, nommé Exobiotanica et mené avec une équipe de dix personnes, a été lancé le mardi 15 juillet dernier. Accrochés à des ballons d’hélium capable de monter à près de 91 800 pieds au-dessus de nos têtes sans exploser, deux « objets botaniques » ont entrepris leur voyage dans la galaxie :Shiki 1, un bonsaï protégé dans un cadre en métal, ainsi qu’une autre composition d’orchidées, d’hortensias, de lilas et d’iris. Et pour immortaliser ce voyage unique, toute une série d’appareils photos et de caméras GoPro a été attachée aux plantes dans leur montée aux cieux, et a capturé les images des fleurs sur des angles à 360 degrés. « J’ai voulu voir le mouvement et la beauté des plantes et des fleurs suspendus dans l’espace », a ajouté l’artiste. « Ce qui a de plus de beau dans ce projet, c’est que l’espace nous est totalement étranger, donc voir des objets qui nous sont familiers voler au-dessus de la Terre nous rapproche de l’espace, et de l’idée d’y voyager », a-t-il conclu. Le résultat donne cette splendide série de clichés, totalement inédite.

De plus cet été, l’artiste japonais réalise aussi des compositions florales aussi inventives qu’impressionnantes et investit le concept store tokyoïte The Pool. Un véritable art floral doublé d’un flower shop qui sont à découvrir jusqu’au 31 août.

thepool4_190861097_north_883x

C’est à Aoyama, un quartier trendy de la capitale japonaise, qu’un concept store d’un genre nouveau a ouvert ses portes au mois d’avril dernier. Imaginé par Hiroshi Fujiwara, créateur et fondateur de la marque streetwear Fragment Design, The Pool a la particularité de se situer dans ce qui fut autre fois une piscine d’un appartement privé. Un lieu improbable qui est aujourd’hui une boutique de vêtements et d’objets design moderne, fruit du travail de l’artiste Takashi Murakami et de l’architecte Nobuo Araki, et qui accueille des créations de jeunes créateurs internationaux ou de grandes marques telles que Disney ou Nike. La dernière collaboration en date est un aménagement floral imaginé par l’artiste Azuma Makoto, à découvrir jusqu’à la fin de l’été. Pour le concept store The Pool Aoyama, il réalise un jardin botanique créé à base de plantes et de fleurs dans des teintes variées, récoltées aux quatre coins du monde. Les clients peuvent acheter les végétaux qui le composent. En parallèle, les visiteurs pourront également découvrir une collection capsule Stussy x Fragment Design de t-shirts et sweaters ornés d’imprimés floraux.

A découvrir jusqu’au 31 août sur le site The-pool-aoyama.com

Pour voir d’autres oeuvres d’Azuma Makoto –> azumamakoto.com

 

Comments are closed.