B.B KING, une légende s’est éteinte

King1

La légende du blues B. B. King s’est éteinte le 14 mai à Las Vegas. Jusqu’à son dernier souffle, le musicien a continué à hanter les salles de concert à travers le monde. En novembre 2006, après un show donné à São Paulo (Brésil), une journaliste l’avait interrogé en lui demandant s’il s’agissait là de sa tournée d’adieu. Ne manquant pas d’humour, B. B. King avait alors répondu : « Un de mes acteurs préférés est écossais, il s’appelle Sean Connery. La plupart d’entre vous le connaissent dans son rôle de James Bond, 007. Un de ses films s’appelle Never Say Never Again. »

« Woke Up This Morning », 1956

Présente sur la face B de son album « Singin’ the Blues », cette chanson est l’une des plus appréciées des fans de la légende du blues. L’album, une vaste opération musicale organisée par le label des frères Bihari, compile les premiers hits de l’artiste. Il couronne une carrière déjà longue de huit ans. Cet album a marqué un tournant dans la carrière B. B. King.

« Sweet Little Sixteen », Live at The Regal, 1964

Véritable star de la musique, B. B. King enregistre en 1964 cet album live qui restera le plus connu. L’album se classe très vite à la 78e place du BillBoard 200. Le magazine Rolling Stone l’a même classé à la 141ème place des 500 plus grands albums de tous les temps… Et en 2005, la bibliothèque du Congrès (à Washington D.C.), l’a faite entrer au Registre national des enregistrements. Une consécration, en somme.

À 63 ans, B. B. King n’a plus rien à prouver. Le musicien, toujours en quête de renouveau, touche une nouvelle génération avec « When Love Comes to Town ». Une chanson enregistrée en duo avec U2, le célèbre groupe de rock irlandais mené par Bono. Le single a immédiatement remporté un succès monstre en se classant au top de plusieurs hit-parades à travers le monde.

Le 30 juin 2011, à plus de 80 ans, B. B. King donne un concert à Paris. Malgré la maladie, qui l’oblige à jouer assis, le roi du blues n’a rien perdu de sa superbe. Dans la foulée de cette date parisienne, le musicien donne encore quelques concerts. Ce n’est qu’un an plus tard, le 9 juillet 2012, que le musicien jouera ses dernières notes de musique en France lors d’un autre concert au Grand Rex. (le point)

 

Comments are closed.