Barbade: Rihanna et le Prince Harry se mobilisent pour la sensi­bi­li­sa­tion de la jeunesse au VIH

À l’occa­sion de la jour­née mondiale de lutte contre le sida, le Prince Harry et la chan­teuse Rihanna ont fait les tests à la Barbade pour sensi­bi­li­ser la jeunesse à ce geste.

Très mobi­li­sés pour la sensi­bi­li­sa­tion de la jeunesse au VIH, le Prince Harry et Rihanna ont fran­chi un pas dans la lutte contre la mala­die en pratiquant ce jeudi 1er décembre des tests de dépis­tage à la Barbade.

 

Le prince de Galles et la chan­teuse de “Diamonds“ – qui se sont rencon­trés cette semaine dans le pays d’ori­gine de la star – ont fait les tests à l’occa­sion de la Jour­née mondiale de lutte contre le sida lors d’un événe­ment “Man Aware“ orga­nisé à Brid­ge­town.

 

Les deux célé­bri­tés ont procédé au test qui consiste en une simple piqûre au doigt. Le chéri de Meghan Markle a d’ailleurs insisté sur l’impor­tance de ce test, en évoquant le fait que l’on deve­nait presque “complai­sant“ à l’égard de cette mala­die mortelle.

 

D’après nos confrères du site Mirror, le prince Harry a ensuite exprimé ses préoc­cu­pa­tions à un méde­cin spécia­lisé dans les mala­dies infec­tieuses lors de sa visite à un hôpi­tal de la Barbade, en disant: “Je veux dire à tous ceux qui n’ont pas été testés – peu importe qui vous êtes, vos anté­cé­dents, votre culture ou votre reli­gion, faites le test.“

 

Le prince de 32 ans a donc réussi à convaincre Rihanna de se faire dépis­ter avec lui en public. Selon le Daily Mail, il l’au­rait pour cela même flat­tée, en mettant en avant le fait qu’elle “touche telle­ment de monde“ et qu’elle est “respec­tée“. La pop star de 28 ans qui a trouvé “ça, trop facile“.

 

Une ving­taine de minutes après le retour des résul­tats qui se sont avérés néga­tifs, le prince Harry qui marche clai­re­ment dans les mêmes pas que sa mère Lady Di a tenu à rappe­ler l’im­por­tance du dépis­tage : “Nous sommes tous des êtres sexués, c’est donc normal de faire le test, c’est la chose respon­sable et cool à faire pour savoir où nous en sommes, a expliqué celui qui, bien déter­miné à montrer l’exemple, à passer ce test pour la deuxième fois en cinq mois.

Comments are closed.