Can 2015: Malgré les incidents durant le match, le Ghana s’impose 3-0 face à la Guinée équatoriale et s’envole en finale

FOOTBALL : Cote d Ivoire vs Algerie - CAN 2015 - Quarts de finale - 01/02/2015
Pas de surprise dans la seconde demi-finale de la CAN 2015 : Le Ghana, grand favori, a mis fin au parcours de la Guinée équatoriale en s’imposant, 3-0.
La demi-finale Guinée Equatoriale – Ghana a été interrompue à la 83e minute après des incidents. Le Ghana menait alors au score par 3 buts à 0.
La partie a été suspendue lorsque des supporteurs ghanéens sont entrés sur le terrain. Des dizaines d’autres supporteurs du Ghana ont été escortés par la police derrière un but, entre l’aire de jeu et la tribune. Après de longue minutes de confusion, la rencontre a pu reprendre. Une grande partie des tribunes a dû, au préalable, être évacuée. Le score (0-3) est resté inchangé… Le Ghana a validé son ticket pour la finale, aux dépens du pays organisateur de la compétition.
561x360_policemen-evacuate-a-tribune-during-the-2015-african-cup-of-nations-semi-final-football-match 648x415_a-police-helicopter-flies-over-the-statdium-during-an-interruption-of-the-2015-african-cup-of

 

Le Ghana est bel et bien la nation africaine la plus constante de ces huit dernières années. Abonnés au dernier carré de la compétition (cinq demi-finales jouées lors de leurs cinq dernières participations), les Black Stars se sont qualifiés mercredi pour une seconde finale de la Coupe d’Afrique des Nations face à une Guinée équatoriale trop nerveuse (3-0). Jordan Ayew (42e s. p.) et Wakaso (45e+1) ont fait la différence en fin de première période avant qu’André Ayew n’ajoute  un troisième but (75e). Les Ghanéens défieront la Côte d’Ivoire dimanche en finale. Cette rencontre a été ternie par des incidents provoqués par les supporters locaux en fin de match avec une interruption de plus d’une demi-heure.

A l’image de leur quart de finale maîtrisé face à la Guinée (3-0), les joueurs d’Avram Grant ont infligé le même tarif au pays organisateur et ne s’est pas laissé piéger par la provocation des Equato-guinéens. Longtemps, la première période s’est résumée à de rudes duels avant l’ouverture du score sur penalty de Jordan Ayew, plein de sang-froid face à Ovono (0-1, 42e). Sonné, le Nzalang Nacional a concédé un deuxième but par Wakaso sur un contre ultra rapide (0-2, 45e+1).

Portés par leur capitaine André Ayew et un virevoltant Atsu, les Black Stars n’ont pas tremblé une seule fois sur la pelouse du stade de Malabo. Leur gardien Brimah n’a rien eu à faire. L’ailier marseillais a inscrit un troisième but à la suite d’une sortie ratée d’Ovono, exploitée par Appiah, passeur décisif (0-3, 75e). Dix minutes plus tard, le match a plongé dans le KO avec cette interminable interruption causée par l’évacuation mal gérée de supporters ghanéens, pris à partie par des fans en colère. Les 22 acteurs sont restés sur le terrain pour disputer le temps additionnel. Les images de ces incidents spectaculaires resteront dans les mémoires alors que la performance des Ghanéens mérite d’être saluée.

Le Ghana aura la possibilité dimanche d’effacer son revers  en finale face à l’Egypte (1-0) en 2010. Il affrontera  les Eléphants ivoiriens, tombeurs de la République Démocratique du Congo (3-1) mardi. « C’est une finale. Tout le monde voudra la gagner et on fera tout pour être champions d’Afrique« , a annoncé André Ayew au micro de Canal + Sport après la rencontre. Tout le peuple ghanéen se souvient de la dernière confrontation entre ces deux sélections en finale. C’était en 1992 au Sénégal et la Côte d’Ivoire s’était imposée après une séance de tirs au but mémorable (0-0, 11-10 t.a.b.). (souce:eurosport)

Comments are closed.