CAN 2017: Le Cameroun s’envole en quart de final après une belle victoire face à la Guinée-Bissau

E6CA8586-B92F-4343-8A33-C05AAB96EE20_w987_r1_s

Mené à la pause, le Cameroun a réussi à renverser la tendance face à une belle équipe de Guinée-Bissau. Les Lions indomptables, vainqueurs 2 à 1, prennent la tête du groupe A avant la dernière journée et un choc face au Gabon.

Que ce fut compliqué pour les Lions indomptables ! Face à une très belle équipe de Guinée-Bissau, le Cameroun a longtemps cru faire la mauvaise opération de la journée, avant d’arracher un difficile succès en fin de rencontre (2-1). Une victoire qui, conjuguée au match nul entre le Burkina Faso et le Gabon, permet aux hommes d’Hugo Broos de prendre la tête du groupe A de cette CAN-2017. De bon augure avant un troisième match couperet face aux Gabonais.

Si au terme des 90 minutes, les Camerounais ont un pied et demi en quarts de finale, la soirée n’a pourtant pas été de tout repos pour les coéquipiers de Benjamin Moukandjo. Malgré une possession largement en leur faveur, les Lions indomptables ont mis beaucoup de temps à se montrer dangereux.

En face, les Djurtus ont joué crânement leur chance. Et ce sont eux qui, sur leur première incursion, ont ouvert le score. Un but d’anthologie signé Piqueti, qui a fusillé Ondoa au terme d’une chevauchée fantastique de 60 mètres initiée par un coup du sombrero (0-1, 13e).

En face, les Camerounais ont longtemps tâtonné. Dans la foulée du but encaissé, Aboubakar a eu l’opportunité de remettre les deux sélections à égalité, mais il n’est pas parvenu à reprendre de la tête un bon centre de Moukandjo (19e).

Il a finalement fallu attendre la toute fin du premier acte pour que les quadruples vainqueurs de la CAN se mettent réellement en valeur. Par Moukandjo tout d’abord, sur une frappe lointaine (42e), puis surtout lorsque Aboubakar a hérité d’un ballon parfait au point de pénalty. Mais alors qu’il avait tout le temps d’ajuster sa reprise, l’attaquant du Besiktas a inexplicablement trébuché et vendangé une très belle opportunité (43e).

Ngadeu, héros d’un soir

Au retour des vestiaires, les Lions indomptables ont repris leur domination territoriale sans s’affoler. Mais, toujours aussi incisifs au-delà de la ligne médiane, les Djurtus se sont de nouveau montrés dangereux en contre. Il a fallu une intervention acrobatique de Ngadeu sur sa ligne pour sortir le ballon, qui filait au but après un lob bien senti de Mendy sur Ondoa (54e).

Passés tout près du KO, les Camerounais ont finalement réussi à revenir dans la rencontre quelques instants plus tard. Sur un énième mouvement offensif aux abords de la surface de Jonas, Siani a été servi à environ 25 mètres et a trompé le portier bissau-guinéen d’une lourde frappe du droit en première intention (1-1, 60e).

Puis, portés par des supporters galvanisés par cette égalisation, les Lions indomptables ont même fini par doubler la mise à l’entame du dernier quart d’heure. Sur une remise en retrait de Bassogog, c’est Ngadeu, héros du match, qui a offert aux siens les trois points de la victoire. Une frappe sèche qui a conclu sa course dans les filets adverses, synonyme de succès crucial pour le Cameroun, qui a mis ce mercredi soir un pied et demi en quarts.

Comments are closed.