CAN 2017: Le Sénégal l’emporte 2-0 face à la Tunisie

papa-alioune-ndiaye-senegal-vs-tunisie-can-2017-can_5b76e4e9a21667ebf559feb17fc94d0a

Victorieux de la Tunisie grâce à un but et une passe décisive de Sadio Mané, le Sénégal a réalisé une excellente opération en prenant la tête du groupe B. Les Aigles de Carthage doivent vite se ressaisir.

Le Sénégal a pris la tête du groupe B en dominant dimanche la Tunisie (2-0) et en profitant de l’inattendu nul d’Algérie-Zimbabwe (2-2), signant ainsi le premier résultat positif d’un favori dans la CAN 2017. Les Lions de la Téranga réalisent une excellente opération en battant un concurrent direct et en profitant du couac de l’autre représentant maghrébin du groupe basé à Franceville.

Sadio Mané, la star du Sénégal, a ouvert la voie d’un penalty (10e), qui avait été provoqué par Abdennour. Mané s’est montré décisif mais le joueur de Liverpool a ensuite eu du mal à exister et à faire valoir son rang de 3e au Ballon d’Or africain 2016. Et c’est un défenseur, Mbodji, qui a doublé la mise d’une tête sur corner (30e), alors que l’entrant Sarr échouait à tuer le match en envoyant un tir détourné sur la barre tunisienne (65e).

Le premier but a totalement tétanisé les Aigles de Carthage, qui ne sont vraiment rentrés dans le match qu’en deuxième période, mais sans réussite, malgré les inspirations de Khazri et les incursions de Msakni. Ils se sont heurtés à un gardien adverse, Diallo, qui a remporté ses duels face à Akaichi (59e) et Msakni (75e), et qui a eu la baraka nécessaire quand Mbodji dégageait le ballon… sur son propre poteau (69e).

Un but de la Tunisie refusé injustement ?

Les Tunisiens d’Henry Kasperczak auraient aussi sans doute voulu avoir l’aide de la technologie sur la ligne de but, lorsque Khazri tentait le corner direct et que le ballon franchissait la ligne ; entièrement ou pas, telle était la question (60e)… Le Sénégal d’Aliou Cissé fait partie des favoris de l’édition 2017 d’un tournoi qu’il n’a étonnamment jamais remporté, et il y est entré de plein pied. « Nous avons l’obligation de nous faire pardonner », avait prévenu samedi le capitaine des Lions, Cheikhou Kouyaté, en référence à l’élimination dès le premier tour subie à la CAN 2015.

La Tunisie, elle, avait été éliminée en quart de finale dans des conditions controversées par la Guinée équatoriale, le pays hôte (2-1 a.p.). Il lui reste deux matches pour se rattraper.

Comments are closed.