Eebra Tooré le coup de coeur de TFA

eebra-tooré-amin-nur-barreh-in-russian-feature-film-22-minutes-2013-directed-by-vasily-serikov

 1.Présentez-vous aux lecteurs Time For Africa.

Je m’appelle Eebra Tooré (Ibrahima Touré à l’état civil). Je suis un acteur français et international originaire de la Côte-d’Ivoire. Je suis né en France à Paris.

2.Racontez-nous votre parcours professionnel.

J’ai commencé en tant que mannequin et en travaillant pour des stylistes tels que Kenzo, Francesco Smalto, Yves Saint Laurent, Jean-Paul Gaulthier ainsi que des stylistes africains comme Alphadi, Nawal el Assad, Pathé O’, Xuly Bët, Claire Kane…
En 2004, j’ai été élu « Best Model Africa » lors du concours Best Model in The World en Turquie.
Pour ma formation d’acteur, elle a commencé au Cours Florent, la plus grande école de formation d’acteur en France. J’y ai fais une formation complète d’une durée de 3 ans. Parallèlela-comedie-francaise-the-dispute-by-marivaux-vieux-colombier-theater-paris-directed-by-muriel-mayette-bakary-sangaré-carise-anne-kessler-eglé-stéphane-varupenne-meslin-eebra-tooré-mesroument à cette formation, j’ai suivi un stage avec Jack Waltzer, professeur et membre de l’Actors Studio de New York et coach de Dustin Hoffman et Sigourney Weaver entre autres. Puis je suis parti aux USA à Los Angeles poursuivre et enrichir ma formation à la célèbre Actors Studio où ont été formé des acteurs de légendes tels que Marlon Brando, Sidney Poitier, James Dean, Marilyn Monroe etc…et dont les présidents sont l’acteur légendaire Martin Landau et le réalisateur Mark Rydell, tous deux oscarisés. J’ y avais pour coachs James Distefano, Penny Allen, Cathleen Leslie, Jon Sperry etc…je continue encore à me former l’Actors Studio quand je suis de passage à Los Angeles.
Professionnellement, j’ai participé à la première émission de téléréalité de l’Ile de la Tentation. J’ai travaillé à Los Angeles avec le légendaire producteur américain et jazzman Quincy Jones (producteur et réalisateur du clip-vidéo Thriller de Michael Jackson).
J’ai joEebra 113ué dans des longs-métrages tels que Pédale Dure de Gabriel Aghion aux cotés de Danny Boon, Quartier VIP de Laurent Firode aux côtés de Johnny Halliday, Vento Di Sicilia de Carlo Fusco aux côtés de Danny Glover, Michael Madsen, Steven Bauer entre autres.
Aux théâtre j’ai joué avec La troupe de la Comédie-Française, la plus célèbre compagnie de théâtre française dans le monde, une pièce qui s’intitule « La Dispute » de Marivaux et mise en scène par l’ancienne administratrice Muriel Mayette-Holtz.
J’ai aussi eu le 1er rôle (The King and The Devil) d’une comédie-musicale alliant théâtre et défilé de mode à Los Angeles qui s’intitule « A Night In Paris » de et mise en scène par Donna Rayford et joué au Million Dollar Theater.

3. Quelles sont vos sources d’inspirations dans la comédie ?

Je suis très attiré par les vieux films classiques en noir et blanc. Je peux en voir 3 ou 4 dans la même journée. Donc forcément mon inspiration je la puise chez ces anciens acteurs et actrices de légendes comme Marlon Brando, Sidney Poitier, James Dean, James Cagney, Bette Davis, Jean Gabin, Michel Simon, John Garfield etc…

Je lis beaucoup de livres sur l’histoire du cinéma ainsi que des biographies d’acteurs, actrices, réalisateurs. Je suis un inconditionnel de Jazz et vieux standards américains ainsi que des vieilles chansons françaises. J’ai besoin d’un peu de tout ça dans ma vie.

  1. Le métier de réalisateur vous tente – il ?

J’y pense mais pas tout de suite même si j’ai quelques scénarios déjà écrits. Dans un futur sûrement. Mais j’y pense en tout cas.  J’aime vraiment être dirigé. Être à la disposition totale d’un réalisateur ou réalisatrice. Qu’il me malmène, qu’il me titille, qu’il m’emmène dans des chemins d’improvisations ou pas. Qu’il aille me faire chercher au fond de moi cette chose et qu’à mon tour je fasse sortir cette chose et la donne à la caméra…pour le film.

5.   Est-ce possible pour un comédien africain de pouvoir s’imposer en Europe où le domaine de la comédie est un milieu restreint ?

Oui il est possible de s’imposer en Europe. C’est très dur. Les places sont très chères mais certains y arrivent notamment en Angleterre avec les acteurs Idris Elba, Chiwetel Ejiofor, David Oyelowo et le réalisateur Steve McQueen entres autres. En France, il est vrai qu’on en est loin, très loin même. Et même si après le César d’OmEebra Tooré & Francis Lalanne in LORENZACCIOar Sy certains acteurs et actrices ont commencé à émerger et on en a même vu nominés aux derniers Césars. Il y a aussi une émergence d’acteurs africains dans le Stand-Up. C’est une très bonne évolution et cela prouve que le jeu de l’acteur africain commence à être de plus en plus remarquer par la profession même si certains rôles au cinéma ou à la télé restent toujours mal exploités et que cela s’arrête malheureusement parfois encore à une ouverture et une fermeture de porte…Donc oui il est possible de vraiment s’imposer dans le cinéma en Europe…Mais ça dépend où! (rires)

  1. Quels sont vos objectifs ?

Je n’ai pas d’objectifs précis…puisque je n’ai pas de limites. Où peut-être un seul : Marquer l’histoire du cinéma.

  1. Omar Sy est en ce moment la coqueluche des USA qu’en pensez-vous? Y croyez-vous au rêve américain?

JJ‘ai été le premier heureux quand Omar Sy a reçu le César du meilleur acteur. Vous vous rendez compte que depuis la création des Césars en 1976, il est le premier acteur noir à avoir reçu cette distinction. C’est énorme et ça c’est gravé à vie en lui…et dans l’histoire du cinéma. Aux USA, maintenant il tourne avec les plus grands et il va se perfectionner et continuer d’apEebra 11prendre aux côtés des tous meilleurs. Pour ce qui est du rêve américain, on emploi beaucoup ce terme quand on parle de tenter l’aventure dans le cinéma américain. Maintenant cela s’est beaucoup répandu dans différentes profession autre que l’artistique. Il y a des preuves visibles de personnes qui sont arrivés sans un sou aux USA et qui ont réussi dans leur domaine et qui maintenant vivent leur rêve. Quand j’ai travaillé avec Quincy Jones ou quand j’écoutais Martin Landau à l’Actors Studio, je vivais mon rêve. Quand pendant un tournage tu discutes avec Quincy Jones, qu’à la fin du tournage tu vas le voir pour le remercier, qu’à son tour il te  dit merci, que c’était un plaisir pour lui de travailler avec toi…tu rentres chez toi sans même savoir qu’elle direction t’as pris pour y arriver, tellement tu voles dans les airs à ce moment là! (rires)…Le rêve américain?…Oui j’y crois comme d’autres croient en d’autres rêves et j’ai moi aussi d’autres rêves en lesquelles je crois. Mais il faut vraiment beaucoup de travail et de sacrifice pour réaliser tes rêves. Ce n’est pas en un claquement de doigt que cela arrivera! C’est un travail de longue haleine. Et une chose : crois en toi et  en ce que tu fais parce que personne ne croira en toi plus que toi-même.

8.Quel est a été votre rôle le plus important?

Amin Nur Barreh, un chef pirate somalien sanguinaire que j’ai incarné dans le blockbuster Russe « 22 Minutes » réaeebra-tooré-show-francesco-smalto-italy

lisé par Vasily Serikov en 2013. Le film a été tourné en Ukraine, en Russie et à Malte. C’est un long-métrage tiré d’une histoire vraie qui a eu lieu en 2010 dans le Golfe d’Aden en Somalie où des pirates somaliens prennent en otage un pétrolier Russe et son équipage à bord. Je parle en anglais, en somalien et l’arabe. Le film est actuellement en vente en DVD et Blu-Ray partout en France. C’est un film qui est dans la même lignée que « Captain Phillips » avec Tom Hanks.

 

 

  1. Quels sont vos prochains projets?

La sortie en Mai 2015 du dernier long-métrage dans lequel je joue intitulé « Romance in Black » réalisé par Carlo Fusco et tourné en Roumanie. Le film sera aussi présent au Marché du Film du prochain Festival de Cannes 2015 et intitulé. Mon personnage s’appelle Vasile, un adulte gypsy assez simple d’esprit et adopté par une femme. Je joue aux côtés de Michael Madsen (Reservoir Dogs, Thelma & Louise…), Paul Sorvino (Les Affranchis, New-York Police Judiciaire…), Maia Morgenstern (La Passion du Christ…). Il y aura  aussi en 2015 la sortie du film Esclave et Courtisane, long-métrage de Christian Lara aux côtés de l’acteur ivoirien Sidiki Bakaba, de Xavier Letourneur et de Mi Kwan Lock. Je joue un avocat.

  1. Si je vous dis Time For Africa à quoi pensez-vous?

Time For…Eebra. (éclats de rire)

 

 

www.eebratoore.com

https://www.facebook.com/ibrahimtoureofficial?fref=ts

Comments are closed.