États-Unis: 221 millions de dollars d’aide envoyé aux Palestiniens durant les dernières heures du mandat de Obama

5064965_3_28c3_le-president-barack-obama-lors-de-sa-derniere_2f713308ac4e8db2bd94798369499b34

Les États-Unis ont envoyé 221 millions de dollars d’aide aux Palestiniens durant les dernières heures du mandat de Barack Obama vendredi, selon des sources officielles. Cette somme était bloquée sans contrainte juridique par le Congrès depuis 2015.

L’administration de l’ex-président américain Barack Obama a débloqué 221 millions d’euros à destination de l’Autorité palestinienne, a affirmé une source officielle lundi 23 janvier.

La mesure a été exécutée discrètement vendredi durant dans les dernières heures du mandat de Barack Obama. Elle défie le Congrès américain, dont les membres républicains avaient bloqué le virement à destination des Palestiniens.

Un membre du département d’État et plusieurs proches collaborateurs du Congrès ont indiqué que l’ancienne administration au pouvoir avait bien notifié le Congrès de cette dépense vendredi matin, juste avant l’investiture de Donald Trump.

Aide humanitaire et soutien aux réformes

Plus de 227 millions de dollars, dont 4 millions consacrés au changement climatique et 1,25 million aux organisations onusiennes, ont été libérés dans au même moment.

Le Congrès américain avait voté le versement de cette aide à la Palestine en 2015 avant que deux élus républicains, l’élu californien Ed Royce et le Texan Kay Granger, n’imposent des retenues sur ces fonds. Les retenues du Congrès sont généralement respectées par la branche exécutive mais elles ne sont pas juridiquement contraignantes.

D’après le New York times, cet argent provient de l’Agence américaine pour le développement international et doit servir à l’aide humanitaire en Cisjordanie et à Gaza, ainsi qu’à soutenir les réformes politiques et sécuritaires.

Comments are closed.