Etats-Unis: Trois états décident de recompter les voix de l’élection américaine

4954472_6_ab3d_2016-06-19-16526be-phx13-usa-election-trump-0619_3032e1a3740ac2cf4b29347046da399e

Des pirates informatiques ont-ils aidé à faire élire Donald Trump ? C’est la question posée en creux par des experts en sécurité informatique qui appellent à un nouveau décompte des voix de l’élection américaine.

Nouveau rebondissement dans le feuilleton de l’élection présidentielle américaine. Jill Stein, candidate du parti vert à la présidentielle américaine, remportée par Donald Trump, a collecté plus de 3,3 millions de dollars en moins de 24 heures. Sa cause a le vent en poupe : faire recompter les votes électroniques dans trois États clefs – le Wisconsin, le Michigan et la Pennsylvanie – où le candidat républicain est arrivé en tête de justesse. Elle veut savoir si des pirates informatiques n’ont pas faussé les résultats.

usa-les-allies-de-trump-minimisent-le-trou-dair-dans-les-sondages_0

Au total, Jill Stein doit lever 4,5 millions de dollars pour mettre des auditeurs des machines à voter électronique au travail. Les sommes réunies permettent d’ores et déjà d’entamer le nouveau décompte dans le Wisconsin, où la date limite pour déposer une demande en ce sens est vendredi 25 novembre. Pour les autres États, la candidate dispose encore de quelques jours (lundi 28 novembre en Pennsylvanie et mercredi 30 novembre pour le Michigan), afin de finaliser sa levée de fonds. L’enjeu est de taille : si dans les trois États, Hillary Clinton avait en réalité devancé son concurrent, elle aurait gagné l’élection.

Lettre ouverte au Congrès

Jill Stein ne s’est pas décidée sur un coup de tête. L’hypothèse d’un possible piratage des élections en faveur de Donald Trump est prise au sérieux dans les cercles d’experts américains en sécurité informatique.

La première mise en garde a été lancée le 22 novembre par un groupe de chercheurs affiliés à l’Université du Michigan, dont J. Alex Halderman, considéré comme le plus important spécialiste américain des questions de sécurité du vote électronique. Il avait déjà fait la démonstration en 2006 de la facilité avec laquelle les machines à voter pouvaient être piratées aux États-Unis.

Comments are closed.