Israel-Gaza des offensives qui s’intensifient

Onzième jour d’offensive israélienne à Gaza.

Tsahal, l’armée israélienne, a lancé un assaut terrestre, dans la soirée de jeudi 17 juillet, sur la bande de Gaza pour faire cesser les tirs de roquettes visant le territoire hébreu et viser les tunnels construits par le Hamas «Infliger un coup significatif aux infrastructures du Hamas». Telle est la volonté du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou,  qui a lancé jeudi une offensive terrestre contre le Hamas, mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza

Selon un bilan établi vendredi soir, 296 Palestiniens au total ont péri et plus de 2.200 ont été blessés depuis le début le 8 juillet de l’offensive israélienne déclenchée contre la bande de Gaza par des raids aériens avant de s’étendre à un assaut terrestre lancé jeudi soir malgré le risque pour les civils. Ces hostilités ont également fait deux morts côté israélien.

Vendredi, artillerie, chars d’assaut et infanterie étaient mobilisés pour tenter de porter un nouveau coup aux forces du Hamas.

Selon les autorités médicales palestiniennes, au moins 30 Palestiniens ont été tués depuis le début de l’opération terrestre jeudi. Parmi les victimes, trois adolescents, âgés de 12 à 16 ans, ont été tués par des tirs de chars israéliens près de Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, selon le porte-parole des services d’urgence locaux, Achraf al-Qoudra.

Le gouvernement israélien a mobilisé 18 000 réservistes en plus de ceux déjà appelés, soit 65 000 au total, pour une opération qui vise avant tout à «détruire les tunnels» du Hamas et pourrait être élargie prochainement.

L’engrenage des violences a commencé en juin avec l’assassinat de trois étudiants juifs, avant des représailles israéliennes et des tirs de roquettes venues de la bande de Gaza. En 2008-2009, la dernière opération terrestre d’Israël à Gaza avait fait plus de 1 400 morts palestiniens.

L’armée israélienne estime à 1.164, le nombre de roquettes tirées en direction d’Israël depuis le début des hostilités, et 320 auraient été interceptées par le système de défense anti-missile (Dôme de fer).

Sur le plan diplomatique, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, était attendu ce vendredi en Egypte et en Israël afin de s’entretenir des moyens de mettre un terme au conflit. Le ministre français des Affaires étrangères a demandé au Qatar d’user de son influence sur le Hamas afin de parvenir à un cessez-le-feu avec Israël, a-t-on appris de source diplomatique française.

A la demande de la Jordanie et de la Turquie, deux pays qui ont condamné l’offensive israélienne, le Conseil de sécurité de l’ONU doit tenir une réunion d’urgence à partir de 19H00 GMT pour discuter des moyens de mettre fin au bain de sang.

La Norvège a qualifié d’ « inacceptable » l’offensive terrestre engagée la veille par Israël dans la bande de Gaza, estimant que les chances de parvenir à un cessez-le-feu n’avaient pas été épuisées.

Alors que les trois-quarts des morts palestiniens sont des civils selon l’ONU, Israël a accusé le Hamas de se servir de civils comme « boucliers humains » dans cette enclave où s’entassent dans la misère 1,8 million de personnes soumises au blocus israélien depuis 2006.

Comments are closed.