James Armistead Lafayette: Le premier espion noir américain

espion

James Armistead Lafayette

1760 – 1832

Premier espion noir américain pendant la Révolution Américaine

James Armistead était un espion afro-américains durant la Révolution américaine. Né en Virginie comme esclave de William Armistead en 1760, il s’est porté volontaire pour rejoindre l’armée en 1781. Après avoir obtenu le consentement de son propriétaire, Armistead a été affecté pour servir sous le commandement du marquis de Lafayette, le commandant des forces françaises alliées à l’Armée américaine Continentale. Lafayette employa Armistead comme espion. Tout en travaillant pour Lafayette, il a réussi à infiltrer le quartier général du Général britannique Charles Cornwallis se présentant comme un esclave fugitif embauché par les Britanniques pour espionner les Américains.

Tout en feignant d’être un espion britannique, Armistead gagna la confiance du général Benedict Arnold et du général Cornwallis. Arnold était tellement convaincu que Armistead était un esclave en fuite qui il l’a utilisé pour guider les troupes britanniques à travers les routes locales. Armistead voyageait souvent entre les camps et les lignes, espionnant les officiers britanniques, qui parlaient ouvertement de leurs stratégies en face de lui. Armistead rapporta cette information dans des rapports écrits, les livra à d’autres espions américains, puis retournait au camp du général Cornwallis.

À l’été 1781, le général George Washington envoya un message au général Lafayette, lui demandant de garder ses forces vives et de l’informer de l’équipement de Cornwallis, le personnel militaire, et les stratégies futures. Lafayette envoya plusieurs espions pour infiltrer le camp de Cornwallis, mais aucun ne s’est avéré capable de produire des informations utiles pour lui jusqu’à ce qu’il reçut les rapports d’Armistead datée du 31 Juillet, 1781. Les informations contenues dans ces rapports permirent à Lafayette de piéger les Britanniques à Hampton. Plus tard les rapports d’Armistead aidèrent les Américains à gagner la bataille de Yorktown, ce qui incita les Britanniques à se rendre. (source: medarus)

Comments are closed.