Le légendaire Mohammed Ali, plus qu’un champion de boxe, s’est éteint suite à des problèmes respiratoires vendredi à Phoenix

L’ancien boxeur américain Mohamed Ali est décédé d’un choc septique provoqué par des causes naturelles non précisées, a déclaré samedi un porte-parole de la famille au cours d’une conférence de presse.

Mohamed Ali, l’icône de la boxe, trois fois champion du monde, s’est éteint vendredi à Phoenix, en Arizona à l’âge de 74 ans. Il est mort d’un d’un choc septique provoqué par des causes naturelles non précisées, a déclaré samedi un porte-parole de la famille au cours d’une conférence de presse. L’ancien boxeur souffrait depuis une trentaine d’années de la maladie de Parkinson.

mohammed-ali-pose-devant-les-photographes-a-davos-le-28-janvier-2006_5609583

Du gamin noir du Kentucky nommé Cassius Clay qui, à l’orée des années 60, entreprend de sortir de la misère et de la ségrégation par le biais de la boxe à l’icône culturelle mondialement connue sous le nom de Mohamed Ali…

deces-de-mohamed-ali-les-stars-rendent-hommage-au-boxeur-de-legende-video-7ad098eb010019ab0-612x340

Pour en arriver là, il lui a fallu jouer des poings bien sûr, mais aussi s’accrocher à ses convictions. C’est à l’époque où Martin Luther King mène le combat pour les droits civiques qu’il devient lui champion du monde en battant Sonny Liston par KO. On est en en 1964. Le jeune homme, qui admire le leader des Black Muslims, Malcolm X, se convertit à l’islam, on l’appellera dorénavant Mohamed Ali.

 

En 1966 il créé le scandale en refusant de faire la guerre du Vietnam. Suite à cette prise de position il est déchu de ses titres et on lui interdit de boxer pendant trois ans et demi. Il revient sur le devant de la scène en 1974 à Kinshasa, ex-Zaire, lors du championnat du monde et le mythique combat contre George Foreman.

 

1024x576_334683

 

Il raccroche les gants en 1981. Atteint de la maladie de Parkinson, il déclarait en 1987 : « Dieu m’a donné la maladie de Parkinson pour me montrer que je n’étais qu’un homme comme les autres, que j’avais des faiblesses, comme tout le monde. C’est tout ce que je suis : un homme« . Un homme quand même plus grand que nature qui a évidemment inspiré Hollywood :

Depuis l’annonce de sa mort, les hommages se sont succédé. Le président américain Barack Obama a salué la mémoire d’une icône qui a « secoué le monde ».

 

Ses obsèques doivent avoir lieu vendredi 10 juin dans sa ville natale de Louisville, dans le centre-est des États-Unis. « La célébration de la vie de Mohamed Ali débutera jeudi avec une cérémonie privée rassemblant sa famille immédiate, ses enfants, petits-enfants, cousins et son frère », a également expliqué le porte-parole lors d’une conférence de presse à Scottsdale, en Arizona, où l’ancien boxeur s’est éteint la veille.

Le lendemain matin, la famille se rassemblera dans un salon funéraire avec un imam qui présidera à une cérémonie de prières.

Bill Clinton prononcera l’éloge funèbre

Une procession funéraire traversera ensuite Louisville, passant notamment par le centre Mohamed Ali et le boulevard Mohamed Ali, dans le quartier de son enfance, et se terminera au cimetière de Cave Hill.

L’ancien président américain Bill Clinton sera l’une des trois personnalités, avec le journaliste Bryant Gumbel et l’acteur Billy Crystal, qui prononceront son éloge funèbre.

Dans ses derniers moments, Mohamed Ali était entouré de ses neuf enfants et de sa femme, qui ont pu lui faire leurs adieux.

Comments are closed.