Abdoulaye Wade et son parti (PDS) portent plainte contre Macky Sall pour corruption

Abdoulaye-Wade

Lors d’une réunion du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS), mardi à Dakar, l’ancien président Abdoulaye Wade a accusé le chef de l’État, Macky Sall, de corruption et annoncé l’intention de son parti de porter plainte contre lui.

Coutumier des déclarations fracassantes, Abdoulaye Wade a frappé fort mardi 21 octobre lors de la réunion du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS), dont il est le secrétaire général. L’ancien président sénégalais a accusé son successeur Macky Sall d’avoir reçu des pots-de-vin lors des négociations avec le sidérurgiste Arcelor Mittal.

« Le chef de l’État et son ministre des Mines (Aly Ngouille Ndiaye, NDLR), qui avaient négocié avec le groupe Arcelor Mittal, ont reçu des pots-de-vin », a déclaré Abdoulaye Wade, selon les propos rapportés par la presse sénégalaise.

En juin, le géant indien avait versé une indemnité de 110 millions d’euros à l’État sénégalais. Un accord à l’amiable faisait suite à la décision de la Cour d’arbitrage internationale de Paris de valider, en septembre dernier, la rupture par le Sénégal du contrat attribuant à Mittal la concession de la mine de fer de Falémé. Dakar estimait que le sidérurgiste n’avait pas respecté ses obligations.

Selon la presse sénégalaise, l’ancien président a également accusé Macky Sall d’avoir favorisé l’attribution en juin 2012 de deux permis de recherche et d’exploitation des blocs de pétrole découverts au large du pays à la société Pétro-Tim Sénégal, société dont l’administrateur n’est autre qu’Aliou Sall, le frère du chef de l’État. Pétro-Tim est la propriété de l’homme d’affaires australo-roumain Frank Timis, surnommé The Gusher – un terme qui désigne un geyser ou un puits de pétrole jaillissant -, en référence à sa rapidité légendaire à saisir les occasions qui se présentent.

Le père de Karim Wade a déclaré vouloir contester ces deux contrats devant la justice. Une information confirmée par Me El Hadji Amadou Sall, membre du PDS et avocat de Karim Wade. « Le parti a pris la décision de déposer plainte contre Macky Sall et quelques membres de sa bande de prédateurs. Nous allons maintenant consulter nos alliés de l’opposition et décider si nous déposons plainte seulement au Sénégal ou devant d’autres juridictions. »

Rien ne dit que ces déclarations fracassantes – c’est la première fois que Wade accuse directement Sall – seront suivies d’effets. Mais elles secouent déjà le Sénégal.(source:jeune afrique)

 

Comments are closed.