Le yogourt, solution à la maladie de Parkinson?

yogourt-410

Et si Le D-lactate et le glycolate que contient le Yogourt étaient la solution à la maladie de Parkinson ?

Le D-lactate et le glycolate, deux substances naturelles dans certains yogourts, pourraient aider à ralentir et même arrêter la progression du Parkinson.

Certains yogourts et en particulier deux de leurs ingrédients, le D-lactate et le glycolate, pourraient avoir des effets «magiques» sur les maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson.

Le terme yogourt s’applique seulement au lait fermenté contenant au moins deux souches bactériennes spécifiques, soit Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus. Ces bactéries donnent la texture et la saveur caractéristiques du yogourt. Sur le marché, on retrouve le yogourt que l’on connaît, mais aussi du yogourt probiotique. Ils contiennent tous deux des bactéries bénéfiques, mais le yogourt probiotique contient des cultures bactériennes sélectionnées pour leurs effets bénéfiques pour la santé. Pour bénéficier de leurs effets positifs notamment sur la santé digestive, il est conseillé de consommer des probiotiques quotidiennement : on doit les renouveler, car ils demeurent temporairement dans l’intestin. Le yogourt devrait donc faire partie intégrante d’une alimentation saine.

Des chercheurs allemands de l’Institut Max-Planck ont découvert que ceux-ci pourraient ralentir, voire arrêter la détérioration des neurones.

La trouvaille scientifique pourrait grandement aider les gens souffrant du Parkinson, car dans leur cas, les neurones meurent lentement et graduellement pour faire place à une perte de contrôle des mouvements et du corps.
Le D-lactate et glycolate auraient donc des capacités jusqu’ici insoupçonnées et seraient en mesure de maintenir l’activité des mitochondries des neurones qui habituellement cesse en présence de Parkinson. source : Aujourdhui.com

Comments are closed.