Les Obama ont souhaité leurs derniers voeux de Noël à la Maison Blanche

6492333_obama-christmas_1000x625

Si le président, accompagné de sa femme Michelle, s’est amusé de ses débuts amateurs en 2009, il a profité de l’exercice pour défendre son bilan à la tête des Etats-unis et exalté ses compatriotes à la solidarité et à la tolérance quelles que soient la religion ou l’origine.

Barack Obama sait soigner ses sorties. Le président américain qui avait fait un vrai numéro d’artiste lors du dîner des correspondants de la Maison-Blanche (avec le fameux «mic drop») a récidivé, samedi, en présentant ses derniers vœux à la nation. Le traditionnel message a débuté sur un ton badin: Barack Obama et son épouse Michelle se sont rappelé de leurs débuts embarrassants pour leurs premiers vœux présidentiels à Noël 2009.

 

«Joyeux Noël de la Maison-Blanche. La meilleure partie des fêtes est de passer du temps avec vos proches et pour moi, cela signifie recevoir l’aide de mon meilleur ami», lance Barack Obama avant que la First lady explique «Vu comment ce sont passés nos premiers vœux, Barack a vraiment besoin d’aide». Des images d’archive montrent en effet les Obama, facétieux à l’air presque juvénile, ayant du mal à garder leur sérieux devant la caméra. Et Michelle Obama de préciser qu’en huit ans de Noël à Washington, les cuisiniers de la Maison-Blanche ont concocté 200.000 cookies et Barack Obama professé des dizaines de blagues qui ont embarrassé leurs filles Malia et Sasha.

Mais après ce préambule, Barack Obama a adopté un ton beaucoup plus grave, dressant un plaidoyer de son mandat, alors qu’il cèdera la place le 20 janvier prochain à Donald Trump. Le milliardaire a souvent suggéré, alors qu’il était en compagne, qu’il comptait revenir sur nombre de réformes mises en place par le démocrate.

«Nous devons être le protecteur de notre frère et de notre sœur»

Pourtant, «le pays est beaucoup plus fort aujourd’hui qu’il ne l’était lors nous sommes arrivés à la Maison-Blanche», a souligné Barack Obama. «Ensemble, nous avons redressé la barre face à la pire récession depuis 80 ans, et nous avons ramené le chômage à son plus bas niveau depuis neuf ans», a-t-il insisté. «Les Etats-Unis sont désormais plus respectés à travers le monde. Nous avons assuré le leadership dans le combat pour protéger la planète que nous laisserons à nos enfants, et bien plus encore», a rappelé le président américain.

Dans des Etats-Unis, où la campagne présidentielle a mis au jour de nombreuses divisions, les Obama ont exalté leurs compatriotes à la solidarité et à la tolérance quelles que soient la religion ou l’origine. «L’idée est que nous devons chacun être le protecteur de notre frère, de notre soeur, que nous devons traiter les autres comme nous voudrions être traités», a exhorté Michelle Obama. Son époux a remarqué que «ces valeurs ne servent pas seulement à guider sa famille dans la foi chrétienne, mais également les juifs Américains, les Américains musulmans, les non croyants, et les Américains de tous profils et de toutes origines».

«Prenons la résolution de s’engager à nouveau à respecter ces valeurs», a conclu le 44e président américain qui au nom de tous les Obama, y compris les deux chiens chahuteurs de la famille, souhaite «un Joyeux Noël».

L’esprit festif, malgré la transition à venir, est de mise à la Maison-Blanche. La semaine dernière, le photographe officiel Pete Souza a immortalisé les efforts des employés de la Maison-Blanche pour faire trôner sous chaque fenêtre du bureau ovale des bonhommes de neiges. Barack Obama, qui passe les fêtes à Hawaii a confié début décembre trouver un peu effrayants ce type de décorations. Le voilà bien récompensé de son honnêteté!

Comments are closed.