Mali: La production d’or en augmentation pour 2017

2107-21700-mali-alecto-minerals-fait-une-nouvelle-percee-sur-l-or-du-projet-kossanto_L

Un chiffre en ligne avec les années précédentes : 49,8 tonnes en 2014, 47 tonnes en 2013, 50 tonnes en 2012. De nouvelles ouvertures de mines pourraient porter cette production nationale à 60 tonnes en 2017, anticipent les autorités maliennes.

Le Mali a produit 50 tonnes d’or en 2015 (46 tonnes par des voies industrielles, 4 tonnes par de l’orpaillage traditionnel) et entend encore relever sa production cette année, consolidant ainsi sa place de troisième producteur africain – derrière l’Afrique du Sud et le Ghana, selon des propos du président Ibrahim Boubacar Keïta, rapportés par Reuters.

Le début de l’exploitation du gisement de Kofi par le canadien Endeavour Mining est imminente. La mine de Kofi à l’ouest du pays, inaugurée en avril et dont les réserves sont estimées à 7,7 tonnes, doit produire 1,8 tonne d’or par an, selon Ibrahim Boubacar Keïta. Elle est rattachée à la mine de Tabakoto (350 kilomètres de Bamako), en activité depuis 2006.

La mine de Fekola (près de la frontière avec le Sénégal, à 400 km à l’ouest de Bamako) rentrera elle aussi en activité cette année, indiquent les autorités maliennes. Elle compte des réserves estimées à 89,3 tonnes et est exploitée par le canadien B2Gold.

Ambitions

De nouvelles exploitations qui pourraient porter la production d’or du Mali à 60 tonnes d’or annuels d’ici la fin de l’année 2017, espèrent les autorités de Bamako.

La production nationale s’élevait à 49,865 tonnes en 2014, rapporte Reuters. En 2013, la production était de 47 tonnes, de 50 tonnes en 2012 et de 43 tonnes en 2011.

La baisse de 2013 avait alors été attribuée à la non-prise en compte dans les statistiques officielles de de la production de petits et moyens exploitants miniers. (source JA)

Comments are closed.