NEOGURI, le typhon violent qui frappe le Japon

 

Neoguri (raton laveur en coréen) avait d’abord frappé en début de semaine l’île méridionale d’Okinawa, située à plusieurs centaines de kilomètres de l’archipel principal. Celui-ci avait fait au moins une trentaine de blessées entre mardi et mercredi matin.

Le typhon, qui voyage désormais à une vitesse de 40 kilomètres/heure, devrait atteindre les plus grandes métropoles japonaises, dont Osaka et Tokyo, d’ici vendredi matin.

Même s’il était encore à plusieurs centaines de kilomètres de la capitale, de fortes précipitations accompagnées de violentes rafales de vent ont commencé à frapper cette agglomération qui, avec la proche banlieue, compte plus de 35 millions d’habitants.

Dans la région de Fukushima au nord-est du pays, connu pour ses difficultés à s’être remis des catastrophes du tsunami du 11 mars 2011, on craint de nouveaux dégâts. La compagnie Tokyo Electric Power, a assuré avoir pris des mesures spéciales pour protéger la zone.

Près de 200 vols, essentiellement au départ et à l’arrivée des aéroports du sud de Kyushu, ont déjà été annulés pour la journée de jeudi.

Les écoles sont fermées la journée et les autorités conseils à la population de ce barricader dans leur domicile car les vents atteignent jusqu’à 130km/h.

Le Japon n’est pas nouveau des cyclones tropicaux, mais en a rarement connu d’aussi violents que ce mois de juillet.

Comments are closed.