Sénégal: Macky Sall fait une tournée d’une semaine en Casamance

Macky-Sall-Président-de-la-République-du-Sénégal-lvs

Le président sénégalais a entamé jeudi une tournée d’une semaine en Casamance. Annonces en faveur du tourisme local, développement de son assise politique dans la région, réglement du conflit casamançais : son programme s’annonce chargé.

Il n’y était pas retourné depuis près d’un an. Macky Sall a débuté jeudi 19 février une véritable tournée économique (et politique) d’une semaine en Casamance, une première depuis son élection, fin mars 2012. Le président, arrivé jeudi à Ziguinchor, restera dans la région la plus méridionale du pays jusqu’au mercredi 25 février, date à laquelle il dirigera un conseil des ministres délocalisé à Sedhiou.

Booster le tourisme local

« Macky », accompagné de son épouse Marième Faye Sall, a été accueilli jeudi matin par des milliers de personnes dans les rues de Ziguinchor. Le chef de l’État a d’abord inauguré deux nouveaux bateaux destinés à renforcer la liaison maritime entre Dakar et la Casamance, jusqu’à présent assurée par un seul navire. Construits en Corée du Sud, le Aguène et le Diambogne doivent contribuer au désenclavement de cette riche région agricole, où sont cultivés la plupart des fruits et légumes du Sénégal. Le président a par ailleurs déclaré que les prix du trajet en bateau seront subventionnés par l’État. Le tarif du billet devrait donc être réduit de 50 %, passant de 10 000 à 5 000 francs CFA, le tout afin d’encourager les déplacements vers la Casamance.

Macky Sall a ensuite annoncé que la région serait décrétée « zone de priorité nationale touristique » pendant les dix prochaines années. Concrètement, cette mesure, destinée à booster le tourisme local, offrira des exonérations fiscales aux promoteurs touristiques qui y investiront durant la prochaine décennie.

Pour compléter cette série d’annonces, Macky Sall a enfin promis que son gouvernement allait entreprendre des démarches diplomatiques auprès de la France pour lever le placement de la Casamance en « zone orange » par le Quai d’Orsay. Cette notation signifie que les autorités françaises y déconseillent tout déplacement, sauf motif impérieux, à leurs ressortissants. Une mesure qui n’est évidemment pas favorable au développement du tourisme.

Comments are closed.