Un terroriste marocain se fait refouler de Grande-Bretagne

younes-tsouli

Les autorités britanniques ont refoulé de leur territoire un Marocain condamné pour terrorisme, le 21 mai, sans en informer le Royaume et provoquant un imbroglio diplomatique.

En Grande-Bretagne, on le surnommait « Terrorist 007″, en référence à la star locale du renseignement, James Bond. Proche d’Al-Qaïda et cyber-terroriste notoire, Younes Tsouli, 32 ans, avait été condamné en 2007 à 16 ans de prison ferme pour piratage de cartes de crédit et création de sites web soutenant le jihadisme en Irak.

Le 21 mai, les autorités britanniques ont fini par le refouler de Grande-Bretagne, libre, sans en avertir leurs homologues marocaines. Et le terroriste n’avait pas l’intention de rester tranquille.

Le lendemain de son arrivée au Maroc, le jeune homme a eu une vive altercation avec ses parents et a déclenché un incendie dans leur appartement, situé dans le quartier de l’Agdal à Rabat.

La folle course poursuite…

Il a ensuite pris la fuite, sautant d’un toit à un autre, jusqu’à atterrir sur la terrasse de l’appartement du Consul général de Grande-Bretagne. Perché sur un mur, il a refusé de se rendre aux forces de police les menaçant à l’arme blanche. Selon le Huffington Post, qui cite un témoin de la scène, l’homme proférait des injures en anglais et riait, exigeant un avion pour le ramener en Angleterre.  En novembre 2014, alors qu’il devait être libéré, Londres avait déjà demandé sa rapatriation, mais le jihadiste avait fait appel de la décision, arguant des risques de torture qu’il pourrait subir au Maroc, et avait à l’époque obtenu gain de cause.

Après une longue course poursuite, les forces de l’ordre ont finalement réussi à le maîtriser vers 23 heures, poursuit le Huffington Post, après plus de 13 heures de négociation et grâce à l’aide d’un psychiatre, mettant fin à la panique qui a prévalu dans ce quartier de la capitale. (jeune afrique)

 

Comments are closed.