Viola Davis et Lupita Nyong’o bientôt réunies au grand écran dans « The Woman King »

violadavislupitanyongo

On vit une époque de grands changements. Le succès de Black Panther a permis de lancer la production d’autres films racontant des histoires se déroulant en Afrique. Ce nombre croissant de films s’accompagne d’ailleurs d’une diversification des genres de ces films : nous avons le droit à du futurisme, du mélodrame, de la comédie sociale et des films d’époque.

Ainsi, parmi ces projets passionnants, on vous a déjà parlé du roman de Nnedi Okorafor Who Fears Death, qui va être adapté en série par HBO, tout comme Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie, ou encore du livre du comique sud-africain Trevor Noah, Born a Crime, sur sa vie d’enfant métis dans une Afrique du Sud en plein apartheid, qui va être adapté en film.

Le point commun entre les deux derniers projets ? Un nom qu’on aime beaucoup : Lupita Nyong’o. Comme si cela ne suffisait pas, l’actrice va également jouer aux côtés de l’incroyable Viola Davis dans un autre film dont l’action se déroulera en Afrique, et qui s’intitulera The Woman King.

Le film s’inspirera d’évènements qui ont véritablement eu lieu, au royaume du Dahomey, l’un des États les plus puissants d’Afrique aux XVIII et XIXes siècles (il se trouvait dans une région située dans le Bénin actuel).

D’après Variety, ce film racontera l’histoire de Nanisca (interprétée par Viola Davis), la générale d’une unité militaire entièrement féminine que l’on appelait les Amazones. Avec sa fille Nawi (jouée par Lupita Nyong’o), elle combattra les colonisateurs français et les tribus environnantes qui menacent leur tribu.

Au-delà du fait qu’on meure d’envie de voir Viola Davis et Lupita Nyong’o ensemble à l’écran en guerrières du XIXe siècle, on se réjouit que ces actrices obtiennent de plus en plus de rôles hors des catégories habituelles (l’esclave ou la bonne, par exemple) et à la mesure de leur talent.

Cathy Schulman, une productrice du projet, a expliqué à Variety :Viola Davis et Lupita

« Black Panther vient de nous montrer comment la puissance de l’imaginaire et des traditions pouvaient révéler un monde sans stéréotypes liés à la couleur ou au genre.

The Woman King racontera une histoire parmi les plus oubliées de notre monde, celle d’une armée de femmes combattant contre l’esclavage, la colonisation, et les rivalités tribales pour former une nation. »

source: konbini

Comments are closed.