La Une des journaux senegalais de ce mardi 07 décembre 2021:santé et sécurité en Afrique, violence dans les navetanes à la Une

Les quotidiens reçus mardi à l’APS se font largement écho des prises de position du président sénégalais sur l’apparition du variant Omicron et la lutte contre le terrorisme à l’occasion du forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique et la violence dans les navétanes.

La septième édition du Forum international de Dakar sur la paix et sécurité en Afrique s’est ouverte, lundi, au Centre de conférence internationale Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD). Le chef de l’Etat, Macky Sall, a présidé l’ouverture des travaux en présence de trois de ses homologues, les présidents sud-africain Cyril Ramaphosa, nigérien Mohamed Bazoum et celui de la Guinée-Bissau Umaro Sissoco Embalo.

Le Forum est axé sur ’’Les enjeux de la stabilité et d’émergence en Afrique dans un monde post Covid-19’’. Le président du Conseil européen, le Belge Charles Michel, le président de la Commission de l’Union africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat assistent à la rencontre. La France est représentée par Florence Parly, ministre des Armées.

Dans son intervention le président sénégalais, Macky Sall, a estimé que les mesures d’isolement qui frappent les pays où le nouveau variant du Covid-19, Omicron, a été détecté sont ’’non seulement discriminatoires, mais aussi contre-productives’’. Cette situation est ’’inacceptable’’, a soutenu le président sénégalais demandant ’’d’arrêter de faire peur à l’humanité surtout sur des sujets qu’on ne maîtrise pas’’.

L’As salue ‘’les positions audacieuses de Macky Sall’’. Selon le journal, ‘’le président Macky Sall n’y est pas allé de main morte, hier, lors de l’ouverture du forum de Dakar sur la paix et la sécurité. Devant ses homologues africains (…) le chef de l’Etat sénégalais a demandé qu’on arrête de faire peur à l’humanité par rapport à la Covid-19’’.

’’Sur la lutte contre le terrorisme, il estime que les casques bleus des Nations Unies, formés pour maintenir la paix, ne peuvent pas combattre les jihadistes’’, ajoute le journal.

Le Quotidien relève qu’à cette occasion, le chef de l’Etat a plaidé pour plus de flexibilité budgétaire afin de permettre aux pays africains ’’de se donner les moyens d’assurer un minimum de défense nationale, avec des armées bien entraînées et bien équipées’’.

Selon Le Soleil, ‘’Macky Sall demande d’agir en urgence’’. ‘’En procédant hier à l’ouverture du septième forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, le président Macky Sall a appelé à des actions urgentes pour la sécurité du continent. Il a lancé un appel à tous les partenaires parce qu’à son avis, la paix et la sécurité en Afrique sont parties intégrantes de la paix mondiale’’.

Pour sa part, Walfadjri constate que ‘’Macky Sall et Cyril Ramaphosa laissent éclater leur colère’’ face a l’attitude des occidentaux qui ont imposé des restrictions de voyage aux pays de l’Afrique australe à cause d’Omicron, le nouveau variant du coronavirus.

‘’A l’ouverture, hier à Diamniadio, du Forum de Dakar sur la paix et la sécurité, l’Afrique n’a pas mis de gants pour dénoncer le comportement de l’Occident à la suite de la découverte du variant Omicron par des chercheurs sud-africains. Les présidents sud-afri- cains, Cyrille Ramaphosa et sénégalais, Macky Sall ont surtout profité de la présence dans la salle de conférence du président du Conseil européen, Charles Michel et d’autres diplomates européens, pour laisser éclater leur colère’’, écrit Walf.

Les quotidiens reviennent également sur la mort d’un jeune garçon lundi soir lors d’un match du championnat national populaire Rufisque.

Un jeune âgé de 20 ans est décédé lundi, à Rufisque (ouest), dans des échauffourées survenues lors de la demi-finale entre l’ASC Chelsea de Thiawlène et Guiff de Ndeunkoua, dans le cadre des navétanes.

La victime, qui souffrirait d’asthme, aurait perdu connaissance dans une bousculade après avoir inhalé du gaz lacrymogène, ont témoigné des journalistes présents sur les lieux.

La colère des supporters de Guiff a éclaté quinze minutes avant la fin du match, un peu avant 20 heures, lorsque l’arbitre a sifflé un penalty en faveur de l’Asc Thiawlène. Le terrain a été envahi par le public, ce qui a poussé les forces de l’ordre à intervenir avec des jets de gaz lacrymogènes pour disperser la foule

’’Les navétanes de l’horreur à Rufisque’’, s’indigne Vox Populi qui fait état d’au moins un mort et plusieurs blessés dans des échauffourées, vandalisme et l’affaissement d’un de clôture’’.

’’Impassable’’, selon L’Observateur qui signale 38 blessés dont 27 admis au centre de santé Guédj, 7 à l’hôpital Youssou Mbargane, 1 à l’hôpital de Grand-Yoff, 3 à l’hôpital de Pikine.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 + 10 =