Créée en 1958,AMS ne peut pas avoir une association parallèle,voici les raisons

L’opposition a envisagé de créer une association regroupant tous les maires de la partie gauche.Une idée née lors de la dernière sortie des amis de Ousmane Sonko.Sans plus tardé,le parti au pouvoir par le biais de Aminata Touré a répondu en redéfinissant le profil d’un maire.Ainsi dans le même d’éviter une association associative parallèle à AMS, le bureau exécutif a sorti un communiqué pour dire NON à cette idée.Voici la lettre.

“Afin que nul n’en ignore, il est important de rappeler que l’Association des Maires du Sénégal, créée en 1958 avec les quelques Maires du pays à l’époque, est une association apolitique, et regroupe à ce jour les 558 Maires que compte le Sénégal.

Dans son fonctionnement et ses activités elle ne tient pas compte de l’appartenance politique des uns et des autres, et agit de façon solidaire et consensuelle pour faire avancer la décentralisation, la gouvernance locale et le statut des Maires.

L’idée d’une mise en place d’une AMS de l’opposition, non seulement n’est pas pertinente, mais encore elle viendrait perturber la forte tradition de concertations qui dépasse les partis politiques et crée des espaces de dialogue constructif pour la mise en œuvre de réformes et de mesures appropriées pour le plein épanouissement de nos municipalités.

En outre, au regard des alternances politiques possibles et des variations observées dans les alliances politiques et les coalitions au Sénégal, baser une association des maires sur leur qualité d’opposants, créerait une instabilité préjudiciable à une action efficace et sérieuse.

En suivant cette logique on peut se demander pourquoi l’on ne créerait pas une Assemblée Nationale des Députés de l’opposition. Insensé !!!.
Nos collègues qui sont tentés par une telle aventure devraient revenir à la raison pour ne pas déconstruire ce qui a été bâti pierre par pierre par de grandes figures de la décentralisation au Sénégal comme Daby DIAGNE, Thierno Birahim NDAO, Mamba GUIRASSY, Abdoulaye Chimère DIAW, Mbaye Jacques DIOP, Mamadou DIOP, Robert SAGNA, Khalifa Ababacar SALL, Ousmane Masseck NDIAYE, Abdoulaye BALDE, etc.

Pour rappel c’est l’AMS, présidée par le PDS Abdoulaye BALDE qui a porté avec succès la candidature du Maire PS de Dakar Khalifa SALL à la présidence de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLUA). C’est avec Macky SALL, ancien Maire de Fatick et actuel Président de la République, Khalifa SALL Maire de Dakar et Président de CGLUA, et Abdoulaye BALDE Maire de Ziguinchor et Président de l’AMS, que la voix des collectivités locales d’Afrique a été entendue à Addis Abéba en 2013 lors du Sommet de l’Union Africaine.

Enfin c’est avec Monsieur Aliou SALL, Président de l’AMS et le soutien de la délégation de toute la délégation de l’AMS que le mandat du Monsieur Khalifa SALL en sa qualité Président de CGLUA a été renouvelé en décembre 2015 à Johannesburg.
Ce vécu doit être préservé, vivifié, renforcé et perpétué.

En ce qui concerne le Bureau actuel de l’AMS, il nous faut  rappeler les principaux acquis obtenus par les Communes durant ces 7 dernières années, grâce à un  plaidoyer fort et une démarche de lobbying de l’AMS ,ayant abouti entre autres aux résultats suivants :
-la très forte augmentation des fonds d’appui à la décentralisation qui sont passés de 29 milliards en 2012 à plus de 60 milliards de FCFA en 2022 ;
-la conception et les dispositions prises pour la mise en œuvre du Programme d’Appui aux Communes et Agglomérations du Sénégal (PACASEN), y compris pour les zones rurales ainsi que le programme de désenclavement des localités les plus isolées et la modernisation du transport en réponse aux préoccupations légitimes des populations et des acteurs économiques ;
-Dotation de Véhicules à tous les Maires ;
-les innovations que constituent la réforme de la patente et l’introduction de la Contribution économique locale (CEL) ayant significativement amélioré les ressources financières et les capacités d’investissement et opérationnelles des collectivités territoriales ;
-l’institutionnalisation au 10 octobre de la Journée Nationale de la Décentralisation comme cadre pertinent et innovant de rencontre et d’échanges entre le Chef de l’état et les exécutifs locaux ;
-la Dotation de passeports diplomatique ou de services pour tous les maires ;
-la dotation de véhicule de service à l’ensemble des maures du Sénégal la solidarité agissante du bureau de l’AMS exprimée à l’ensemble des Maires quand ils ont vécu des situations difficiles;

Tous ces avantages ont bénéficié de façon juste et équitable  à l’ensemble des Maires du Sénégal quelque que soit leur appartenance politique.


Fait à Dakar, le 16 Mars 2022                     
Le bureau Exécutif de l’AMS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 7 =