Le premier stade eSports d’Afrique est en cours de construction au Sénégal

Le Sénégal a été choisi pour accueillir les Jeux olympiques de la jeunesse en 2026, qui se tiendront dans la capitale Dakar. Le pays vise à devenir un acteur majeur dans le domaine des jeux électroniques en Afrique de l’Ouest. Le premier stade eSports d’Afrique est en cours de construction au Sénégal et devrait être achevé avant les Jeux olympiques de la jeunesse de 2026.

Selon les données de la Banque mondiale pour 2021, 58 % de la population sénégalaise utilise l’internet à titre individuel. Les compétitions d’eSports devraient être l’une des disciplines en lice aux jeux vidéo.

Le 27 décembre, un tournoi d’eSport sur écran géant s’est déroulé dans un cinéma de Dakar. Les joueurs d’eSports ont fait la démonstration de leurs compétences dans les jeux de console « Street Fighter 6 » et le jeu mobile « Mobile Legends ». Les gagnants des deux catégories ont reçu un prix de 500 mille CFA (environ 850 dollars) par personne. Kofi Sika Latzoo, l’un des organisateurs du tournoi, a indiqué vouloir découvrir de nouveaux talents avec de telles organisations.

« La culture des jeux vidéo n’est pas très répandue en Afrique. Avec de tels événements, nous attirons un public et nous touchons plus de gens », a-t-il dit.

En effet, les salles de jeux vidéo sont de plus en plus populaires au Sénégal. Selon un article de La Presse de Tunisie, la fréquentation des espaces de jeux vidéo par les jeunes et moins jeunes, avides de sensations fortes, est revenue au goût du jour. Les salles de jeux vidéo poussent comme des champignons dans les quartiers populaires ou plus nantis de la capitale, Dakar. Les propriétaires de ces salles aménagent des espaces avec des téléviseurs Haute Définition grand écran, des consoles de jeux vidéo dernière génération, des canapés et des tables pour offrir une expérience de jeu optimale. Les joueurs peuvent jouer à des jeux de console tels que « Street Fighter 6 » et le jeu mobile « Mobile Legends ». Les tournois d’eSport sont également de plus en plus courants. Les organisateurs de ces événements espèrent découvrir de nouveaux talents et toucher plus de gens pour populariser la culture des jeux vidéo en Afrique.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 − 4 =