Organisation de la CAN : le secrétaire général est actuellemrnt au Cameroun

Le Secrétaire Général de la CAF en séjour au Cameroun alors que les préparatifs de la CAN se poursuivent

À moins de quatre semaines du coup d’envoi du plus grand événement africain, la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies qui se déroule au Cameroun en 2021, le secrétaire général de la CAF, Veron Mosengo-Omba, a noté les progrès réalisés, mais a également exhorté toutes les parties à travailler jour et nuit afin de s’assurer que tout soit en place pour le match d’ouverture du 9 janvier 2022.

M. Mosengo-Omba est actuellement au Cameroun pour soutenir l’équipe de la CAF qui est déjà sur place pour travailler avec le Comité local d’organisation et le gouvernement camerounais, à la réalisation de l’événement.

Mardi dernier, il a tenu plusieurs réunions, notamment avec le Ministre des Sports, le Pr Narcisse Mouelle Kombi et le Ministre de la Santé publique Manaouda Malachie,a indiqué le site fr.cafoneline.com. Suite à une directive du Président de la CAF, Dr Patrice Motsepe, qui a initié des discussions avec le gouvernement camerounais sur l’approche sanitaire et les protocoles Covid19 de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies, la réunion entre la CAF et le Ministre de la Santé a permis de régler l’essentiel de détails relatifs à la compétition.Notre source revéle également que la CAF et le gouvernement camerounais ont trouvé un terrain d’entente sur la gestion de la compétition. Les détails et les résultats de ces discussions seront révélés plus tard dans la semaine.

Mosengo-Omba a également passé plusieurs heures au stade d’Olembe où il a rencontré l’équipe en place.

“La journée d’aujourd’hui a été importante pour comprendre l’état de préparation du Cameroun. Il y a beaucoup de travail qui est fait. Nous devons continuer sur la même lancée. Nous ne pouvons pas nous reposer. Nous devons travailler 24 heures sur 24. Je ne me repose pas, le COCAN ne peut pas se reposer. La CAF ne peut pas se reposer. Tout le monde doit joindre ses efforts. Nous voulons voir une grande Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies ici au Cameroun en janvier de l’année prochaine”, a-t-il déclaré.

“Avec le ministre des Sports, nous avons discuté de toutes les questions en suspens et de la voie à suivre.”poursuit-il.

Pour la première fois dans l’histoire des préparatifs de la CAN et pour apporter le meilleur soutien possible au pays hôte, la CAF a ouvert un bureau à Yaoundé qui est en liaison directe avec le comité local au Cameroun.

“Nous avons mis en place le meilleur système de soutien pour cette compétition. Ces derniers mois, notre bureau du Caire et celui de Yaoundé ont travaillé en étroite collaboration avec le gouvernement camerounais et le COCAN afin de créer les meilleures conditions possibles pour les visiteurs. Nous travaillons actuellement sur un certain nombre d’aspects, notamment la circulation des 24 équipes participantes, des partenaires commerciaux et des autres parties prenantes qui viennent au Cameroun”, a-t-il déclaré.

Bien qu’il ait noté certains domaines qui nécessitent encore une attention particulière avant l’ouverture de la compétition, le secrétaire général de la CAF reste optimiste.

Mosengo-Omba a ajouté : “Il y a beaucoup de progrès dans la plupart des questions opérationnelles et il y a un travail qui est actuellement fait jour et nuit par le pays hôte, le Cameroun, pour s’assurer que toutes les installations pour les équipes sont prêtes. Nous sommes conscients des efforts considérables que chacun déploie afin d’apporter la touche finale sur le terrain. Nous voyons ce progrès, nous reconnaissons ces progrès”.

La CAF a constaté un grand intérêt de la part des médias du monde entier. A ce jour, la CAF a reçu 2110 demandes d’accréditations des médias de 59 pays – réaffirmant une fois de plus le statut du tournoi et son attrait mondial.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 8 =