Organisation de la CAN :entre annulation et lueur d’espoir

Vers une annulation de la CAN Cameroun 2022 ,c’est l’interrogation presque de tous les sites sportifs ce mercredi 14 Décembre
D’abord ,selon RMC Sport, la CAF étudie sérieusement l’idée d’annuler l’édition de la Coupe d’Afrique Organisation de la CAN :entre annulation et lueur d’espoir

Vers une annulation de la CAN Cameroun 2022 ,c’est l’interrogation presque de tous les sites sportifs ce mercredi 14 Décembre
D’abord ,selon RMC Sport, la CAF étudie sérieusement l’idée d’annuler l’édition de la Coupe d’Afrique des Nations, prévue en janvier 2022 au Cameroun. Le variant Omicron, la pression des clubs anglais pourront faire reculer l’instance dirigeante du football africain, d’ici peu a annoncé le journal.

Le site précise que plusieurs sélectionneurs nationaux ont eu écho de cette possibilité, sans qu’une décision officielle ne leur soit annoncée pour le moment. Au-delà des difficultés d’organisation liées à la Covid-19 et son nouveau variant Omicron, la CAF est confrontée à la grogne de certains clubs, majoritairement anglais, qui souhaiteraient pouvoir garder les joueurs sur le sol britannique dans les prochaines semaines.

Les joueurs africains appelés par leur sélection devraient ainsi effectuer une quarantaine à leur retour au Royaume-Uni, ce qui priverait donc les clubs de leurs joueurs pour une durée plus longue. Et le pays est actuellement touché par une vague importante de cas de Covid.

Au même moment,il y’a une lueur d’espoir par rapport à l’organisation.En effet le Secrétaire Général de la CAF est en séjour au Cameroun depuis mardi, alors que les préparatifs se poursuivent.
M. Mosengo-Omba est actuellement au Cameroun pour soutenir l’équipe de la CAF qui est déjà sur place pour travailler avec le Comité local d’organisation et le gouvernement camerounais, à la réalisation de l’événement.
À moins de quatre semaines du coup d’envoi du plus grand événement africain, l’envoyé de  la CAF,a noté les progrès réalisés, mais a également exhorté toutes les parties à travailler jour et nuit afin de s’assurer que tout soit en place pour le match d’ouverture du 9 janvier 2022.

Il a même tenu plusieurs réunions, notamment avec le Ministre des Sports, le Pr Narcisse Mouelle Kombi et le Ministre de la Santé publique Manaouda Malachie,a indiqué le site fr.cafoneline.com. Suite à une directive du Président de la CAF, Dr Patrice Motsepe, qui a initié des discussions avec le gouvernement camerounais sur l’approche sanitaire et les protocoles Covid19 de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies, la réunion entre la CAF et le Ministre de la Santé a permis de régler l’essentiel de détails relatifs à la compétition.Notre source revéle également que la CAF et le gouvernement camerounais ont trouvé un terrain d’entente sur la gestion de la compétition. Les détails et les résultats de ces discussions seront révélés plus tard dans la semaine. 

Mosengo-Omba a également passé plusieurs heures au stade d’Olembe où il a rencontré l’équipe en place.

Bien qu’il ait noté certains domaines qui nécessitent encore une attention particulière avant l’ouverture de la compétition, le secrétaire général de la CAF reste optimiste.

La CAF a constaté un grand intérêt de la part des médias du monde entier. A ce jour, la CAF a reçu 2110 demandes d’accréditations des médias de 59 pays – réaffirmant une fois de plus le statut du tournoi et son attrait mondial. Nations, prévue en janvier 2022 au Cameroun. Le variant Omicron, la pression des clubs anglais pourront faire reculer l’instance dirigeante du football africain, d’ici peu a annoncé le journal.

Le site précise que plusieurs sélectionneurs nationaux ont eu écho de cette possibilité, sans qu’une décision officielle ne leur soit annoncée pour le moment. Au-delà des difficultés d’organisation liées à la Covid-19 et son nouveau variant Omicron, la CAF est confrontée à la grogne de certains clubs, majoritairement anglais, qui souhaiteraient pouvoir garder les joueurs sur le sol britannique dans les prochaines semaines.

Les joueurs africains appelés par leur sélection devraient ainsi effectuer une quarantaine à leur retour au Royaume-Uni, ce qui priverait donc les clubs de leurs joueurs pour une durée plus longue. Et le pays est actuellement touché par une vague importante de cas de Covid.

Au même moment,il y’a une lueur d’espoir par rapport à l’organisation.En effet le Secrétaire Général de la CAF est en séjour au Cameroun depuis mardi, alors que les préparatifs se poursuivent.
M. Mosengo-Omba est actuellement au Cameroun pour soutenir l’équipe de la CAF qui est déjà sur place pour travailler avec le Comité local d’organisation et le gouvernement camerounais, à la réalisation de l’événement.
À moins de quatre semaines du coup d’envoi du plus grand événement africain, l’envoyé de  la CAF,a noté les progrès réalisés, mais a également exhorté toutes les parties à travailler jour et nuit afin de s’assurer que tout soit en place pour le match d’ouverture du 9 janvier 2022.

Il a même tenu plusieurs réunions, notamment avec le Ministre des Sports, le Pr Narcisse Mouelle Kombi et le Ministre de la Santé publique Manaouda Malachie,a indiqué le site fr.cafoneline.com. Suite à une directive du Président de la CAF, Dr Patrice Motsepe, qui a initié des discussions avec le gouvernement camerounais sur l’approche sanitaire et les protocoles Covid19 de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies, la réunion entre la CAF et le Ministre de la Santé a permis de régler l’essentiel de détails relatifs à la compétition.Notre source revéle également que la CAF et le gouvernement camerounais ont trouvé un terrain d’entente sur la gestion de la compétition. Les détails et les résultats de ces discussions seront révélés plus tard dans la semaine. 

Mosengo-Omba a également passé plusieurs heures au stade d’Olembe où il a rencontré l’équipe en place.

Bien qu’il ait noté certains domaines qui nécessitent encore une attention particulière avant l’ouverture de la compétition, le secrétaire général de la CAF reste optimiste.

La CAF a constaté un grand intérêt de la part des médias du monde entier. A ce jour, la CAF a reçu 2110 demandes d’accréditations des médias de 59 pays – réaffirmant une fois de plus le statut du tournoi et son attrait mondial.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 ⁄ 1 =