Un si long entretien avec Ousmane Sonko :”je suis plus dupé que les Toubabs…”

Dans un Grand entretien accordé à une partie de la presse sénégalaise vendredi soir,dans les locaux de walfadjiri.Ousmane Sonko a passé en revue toutes questions d’actualités.La question sur la criminalisation de l’homosexualité,son passeport confisqué,la gestion de la commune de Ziguinchor, pourquoi rebaptiser les rues de Ziguinchor,la monnaie complémentaire, affaire Adji Sarr,sa non-présence lors de l’accueil des Lions.

Sonko soutient And Sam Djiko yi

C’est une question très attendues.Et Sonko a répondu même s’il a gardé un réserve sur le dossier.Sonko estime que tousles Sénégalais doivent soutenir la plateforme « And Sam Dji.

Dans le Grand entretien accordé à une partie de la presse sénégalaise vendredi soir, Ousmane Sonko a passé en revue toutes questions d’actualités dans les locaux de walfadjiri.La question sur la criminalisation de l’homosexualité n’était pas en reste.Répondant à cette question Sonko estime que tous les Sénégalais doivent soutenir la plateforme « And Sam Djikko Yi » qui a initié le combat.

«L’homosexualité n’était pas un phénomène mondial avec un agenda pour l’imposer à tous les pays. Pourquoi Macky Sall veut se cramponner à une loi votée depuis 1968, alors qu’il a renforcé la loi sur le terrorisme après les événements de mars 2021. Tous les Sénégalais doivent soutenir la plateforme « And Sam Djikko Yi ».

Quand ils sont venus chez moi, je leur ai dit que si j’étais président de la République, c’est la première loi que je voterais. Mais, je leur ai dit aussi qu’il fallait bien écrire la loi pour éviter une insécurité juridique. Quand ils m’ont envoyé la proposition de loi, j’ai signé sous-réserve, mais sur le principe je suis d’accord », a dit Sonko.

Sonko sur la gestion de la commune de Ziguinchor

Le porteur du programme Bourok, estime que la gestion communale est une chose très sérieuse.Ousmane se dit prêt à ” aller faire un travail municipal à Ziguinchor jamais égalée. Personne ne peut nous empêcher de travailler pour la commune de Ziguinchor. Aussi, je tiens à souligner que l’aspect de la citoyenneté est au cœur de notre politique locale car, l’homme est au début et à la fin de tout développement”, rappelle Sonko.

Sur le travail municipal et des partenariats

Le patron de Pastef réitère sa position : “Nous avons un patrimoine immatériel. Mes engagements en tant que président de la République sont immuables, notamment sur ce qui doit revenir au peuple sénégalais. En tant que maire, je ne peux que me limiter à mon domaine de compétence. Nous sommes pour un partenariat gagnant-gagnant même avec des étrangers. Donc, l’essentiel est que notre pays ne soit pas perdant”, assène le premier magistrat de la ville de Ziguinchor.

Sur la monnaie complémentaire

Ousmane Sonko sera sans équivoque en soulignant clairement que c’est une option pas indispensable à sa politique locale, mais qui l’intéresse dans toute sa quintessence. Cependant, il tient à préciser que ce n’est pas pour remplacer la monnaie que nous avons:le FCFA.

En parlant d’économie, il évoque la gestion calamiteuse de macky Sall, qui selon lui, se fait duper par les occidentaux. D’où la hausse continue des denrées de première nécessité. Le PROS souligne que si le Président avait adopté une politique anticipative, on n’en serait pas à cette conjoncture.

Affaire Sweet Beauté et le dossier judiciaire

Pour ce qui est du dossier judiciaire concernant l’affaire Sweet Beauté, Ousmane Sonko signe et persiste que la justice sénégalaise est complice dans ce dossier.Il assène ses vérités : “C’est un dossier dans lequel, personne ne peut m’inculper…

Pourquoi l’actuel juge ne m’appelle pas pour m’entendre? J’ai pris des résolutions, j’ai cessé d’aller signer depuis 2 mois.Je ne vais plus le faire.Je l’ai déjà fait depuis 10 mois, mais je ne peux pas respecter une institution qui ne me respecte pas”, argue l’actuel maire de Ziguinchor, notant au passage que c’est un dossier qui ne mérite qu’un non lieu ou classement sans suite.Il a aussi invité le juge en charge du dossier à prendre ses responsabilités en l’appelant pour l’entendre.“S’il le (dossier) classe sans suite, les choses s’arrêtent là; s’ils veut la tenue d’un procès on s’y engage […]“, a rassuré l’opposant.

Ousmane Sonko accuse le camp du pouvoir d’être sur le point de tuer celle qui l’accuse de viol Adji Sarr:“Je leur demande deux choses : qu’ils ne tuent pas la fille parce qu’ils sont sur le point de la tuer) […]et qu’ils ne la fassent pas sortir du pays“, a-t-il martelé.

Le cas de l’accueil des Lions

Sonko n’a pas esquivé cette question.Mais d’abord,Sonko confirme que l’invitation de son excellence Macky Sall était juste une stratégie après sa défaite aux élections locales et qu’il veut maintenir pour se consoler. “J’ai bien décidé de ne pas aller à l’invitation lors du sacre des Lions. Je suis sénégalais et je n’ai pas besoin d’aller répondre à son invitation pour fêter les Lions”, rappelle d’abord l’acteur politique pour édifier l’opinion sur sa position d’alors. Mais Ousmane Sonko ira plus loin dans ses idées : “Il veut surfer sur une vague de victoires et se lancer sur des inaugurations. Macky pense qu’il a le vent en poupe, mais qu’il sache que c’est le sénégalais d’hier qui est toujours en déphasage de sa politique”, disant dans la foulée que Macky a juste failli à sa politique économique.

“Je suis libre de voyager..”

Le patron de Pastef, voyant ses tentatives de demande de levée des restrictions concernant sa sortie du territoire, ne sera pas sans voix sur ce sujet. Il révèle dans cet entretien : “J’ai mon passeport diplomatique avec moi qui a été renouvelé il y’a 4 mois. Si je veux voyager, je vais acheter mon billet pour le faire.Mais les sénégalais me connaissent je ne suis ces gens qui voyagent beaucoup.J’ai dit au juge Samba Sall que j’ai été victime d’un complot avec des preuves et je lui ai dit que je ne vous reconnais pas comme juge”, considère Ousmane Sonko…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 18 =