Une journée polluée de lacrymogène

Une journée très chaude au Sénégal,après la prière du vendredi, la bagarre commence entre militants de Yewi Askan Wi et les forces de l’ordre.
La cité keur gorgui est barricadé par la gendarmerie et la police nationale
Le leader de PASTEF est encerclé d’escadrons.
A 15h,les lacrymogènes fleurissent sur le territoire de Dakar(la VDN,Colobane,sacré cœur),tous début au même rythme avec le drapeau qui flotte en disant:notre notre démocratie est bafouée,la vie est chère et non à la dictature.
De l’autre coté,chez Barthélémy Diaz,le maire de la ville de Dakar,des jeune se transforment en livreurs de cailloux devant des hommes encagoulés avec des fusils.
Les pierres en l’air,le fumé des lacrymogènes sur la toile et la circulation devient une lignées de véhicules immobiles.
Ce vendredi fut une journée de résistance avec la perte de vie d’un jeune de 15 ans à Colonane,chose qui a rendu le bilan plus catastrophique.
Les élections approchent ,la violence se multiplie par 10,qu’en est-elle la solution pour la stabilité du pays?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 7 =