Les ASP brutalisés,Frappe France-Degage avertit le Gouvernement

Les ASP étaient placés de l’autre bord des confrontations habituelles entre manifestants et forces de l’ordre hier.

Leurs manifestations ont été Interdits à Kaolack, à Kolda, à Ziguinchor et à Dakar, toutes leurs quatre manifestations se sont tenues dans des jets de grenades lacrymogènes à Dakar, des jets de pierres à Ziguinchor, des arrestations à Kolda et à Kaolack, des garde-à-vue. Et à Ziguinchor, un des agents grévistes a perdu tous les doigts de sa main, selon un communiqué signé Frapp France-Dégage.

Selon « Le FRAPP qui dénonce les interdictions ,4 un ASP a perdu tous les doigts d’une de ses mains. Il a du entrer au bloc opératoire »ont indiqué Guy Marius Sagna et ses camarades.

La police de kolda a refusé de libérer notre camarade Malick Biaye. C’est pourquoi les ASP arrêtés refusent de sortir des cellules. Le FRAPP exige la libération de Malick Biaye et de tous les ASP. Le FRAPP met en garde l’État contre des représailles contre les ASP qui ont marché aujourd’hui. Ce ne sont pas les ASP qui méritent des demandes d’explication ou d’être traduits en conseil de discipline écrivent les amis de Guy Marius Sagna.

“Ils mettent en garde l’État contre des représailles contre les ASP qui ont marché aujourd’hui.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 14 =