Liste incomplète, rejet et irrecevabilité: constitutionnaliste Ngouda Mboup met les points sur les ” i “

L’affaire des listes incomplètes, rejets et les irrecevabilités ont fait sortir le constitutionnaliste Mouhamadou Ngouda Mboup de sa réserve pour apporter des précisions. Sur sa page Facebook, le juriste-publiciste s’est prononcé sur cette situation « Il y a une différence entre une liste incomplète et une liste irrecevable… », a d’emblée précisé. Poursuivant, l’enseignant-chercheur en Science juridique et politique à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, a fait savoir que la liste incomplète est celle comportant notamment des candidats inéligibles, des pièces périmées ou des erreurs matérielles. Dans ce cas, « elle doit être complétée ou rectifiée dans les délais de 72h après notification ».
Pour ce qui est de la liste irrecevable, elle est rejetée. Là aussi, « son mandataire peut saisir la Cour d’appel qui statue dans un délai de 72h dès l’enregistrement de la requête .
Le constitutionnaliste de rappeler que tout rejet doit faire l’objet d’un recours. « L’interprétation des Préfets et Sous-préfets est une légalité douteuse », a-t-il soutenu.
De l’avis de M. Mboup, « il n’existe pas d’harmonie ni de doctrine claire dans le travail de contrôle de la validité des candidatures (là où certains acceptent le dossier, d’autres le refusent). C’est la Cour d’appel qui a le dernier mot et non les préfets et sous-préfets ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 18 =