Médias: Les assises nationales démarrent ce jeudi 24 août 2023

C’est dans un moment important de l’histoire politique et sociétale du Sénégal que les acteurs et professionnels de l’information et de la communication vont tenir ces assises nationales des médias à la maison de la presse Babacar TOURE. C’est la Coordination des Associations de Presse du Sénégal (CAP) qui a annoncé le coup d’envoi de ces assises. Selon la CAP, l’objectif est de définir une vision à moyen et long terme pour le secteur de l’information et de la communication. Les professionnels des médias vont d’abord s’atteler à faire de leurs structures un véritable outil de renforcement de la démocratie. Ce qui tombe à pic au moment où les fondements de notre démocratie sont quelques décriés. D’autre part ces assises nationales visent à repositionner le secteur médiatique comme un moteur économique à valeur ajoutée, capable surtout de générer des emplois durables.

Sauf qu’aujourd’hui, le monde médiatique sénégalais est confronté à des difficultés incalculables. Pressions de la société, difficultés à gérer les stagiaires, problèmes économiques, et même des soucis sécuritaires. Les attentes sont fortes, les défis énormes. La Coordination des Associations de Presse promet une réflexion axée sur l’ensemble de ces points. Elle invite d’ailleurs tous les acteurs concernés qu’ils viennent du monde médiatique, de la société civile, du secteur public, de la sphère politique ou encore du milieu économique à se joindre à cet évènement d’une importance capitale.

Par ailleurs, ces assises arrivent dans une période où l’on peut constater une petite rivalité au sein des médias sénégalais. Il faut juste faire un tour d’horizon pour s’en rendre compte. A cela s’ajoute le numérique qui vient un peu bouleverser les médias classiques. Aujourd’hui la vitesse de l’information est de plus en plus incontrôlable, certains médias pour une scoop, ne parviennent pas totalement à recourir à l’Ethique et à la déontologie. Et donc vu l’audience importante sur les réseaux sociaux et le moment hyper crucial que vit le Sénégal, la question de la vérification de l’information est indispensable pour la construction d’une démocratie durable dans ce pays de Mame Less CAMARA.

Vivement des médias participatifs à la construction d’un Sénégal d’équité et de valeurs!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 16 =