A la découverte de la verte,base Casamance

Les touristes hésitent souvent à se rendre en Casamance à cause de son enclavement. Il faut en effet traverser la Gambie (le pays et le fleuve) pour s’y rendre, mais le voyage est désormais moins long grâce à la réalisation d’un pont sur le fleuve et sur celui de Foundiougne. On peut également s’y rendre en ferry ou en avion. Dans tous les cas, prévoyez une bonne semaine de séjour pour profiter pleinement de ses charmes.

Le charme des îles

Le climat est tempéré dans cette zone et de manière générale, les précipitations et l’humidité y sont plus élevés. Les espaces naturels sont très variés et la Casamance compte au total vingt-et-une îles dont la plupart propose des campements et hôtels originaux et magnifiques.

Les pêcheurs de Ziguinchor

La Casamance offre ainsi une large gamme de possibilités d’hébergements. Des hôtels de qualité peuvent être trouvés dans la ville et au cœur de paysages grandioses, des réceptifs pour tous les budgets, un large réseau d’auberges et des sites de campement.

Ziguinchor, capitale régionale

Ziguinchor, la capitale de la basse Casamance est une petite ville active et paisible agréable à vivre. Les installations d’accueil sont modernes et les réseaux de transport bien développés.

Cette ancienne ville coloniale passée aux mains des Portugais puis des Français compte un peu plus de 500 000 habitants. C’est une étape de passage vers l’intérieur. C’est à Ziguinchor qu’accoste le bateau venant de Dakar.

Les belles plages de Cap Skirring

Le Cap Skirring

Cap Skirring, sur le littoral sud, est doté d’un aéroport récemment rénové et ses plages sont parmi les plus belles de l’Ouest-africain. Cap-Skirring est en fait la dénomination touristique du village de Kabrousse, où est née Aline Sitoé Diatta, reine et prêtresse, héroïne de la résistance casamançaise.

Cap Skirring accueille de très nombreux hôtels, campements et résidences. Un peu plus loin, le village de Diembering, avec des fromagers magnifiques.

Situé à l’est de Cap-Skirring, le parc national de basse Casamance couvre une superficie d’environ 35 000 hectares et comprend plusieurs zones de végétation : sous-bois dense, marécages et mangroves où vivent des buffles, des singes rouges, des léopards et crocodiles, ainsi que plusieurs espèces d’oiseaux.

Culture et tradition

La région est imprégnée de traditions encore vivaces et les habitants gardent intacte une culture particulière.

Défilé des masques-Carnaval de Kafountine-Casamance-Sénégal

Oussouye, ville-carrefour, préfecture du département, encore fortement imprégnée des traditions d’antan, est le siège d’un important royaume. La ville abrite un campement villageois.

A l’est d’Oussouye, le village d’Edioungou abrite un important centre de poteries traditionnelles.

Le village de pêcheur de Mlomp, entre Oussouye et Elinkine, possède plusieurs cases à étage un fromager vieux d’au moins 400 ans et un musée gardant jalousement d’anciens outils et des symboles de la culture locale.

À Enampore, à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Ziguinchor, les cases à impluvium méritent le détour.

La culture est un élément déterminant dans cette partie du Sénégal. Vous aurez peut-être l’occasion lors de votre visite, d’assister à des cérémonies et événements remarquables à l’image du Boukout, une cérémonie qui vous permettra de découvrir ce rite secret qui occupe une place importante dans la société diola, ou le Humabel, la fête du roi, d’Oussouye. Cette année, le Boukout sera organisé à Balingore et Bouteum.

Boukout à Baïla

Découvrez également le musée Kadioute de Boucotte, aménagé au cœur de la foret. Le conservateur vous fera voyager dans le monde secret des diolas.

Séjour nature

La Casamance se découvre par ses grands espaces naturels à l’occasion de splendides randonnées ou de longs circuits à vélo ou en kayak, en quad ou à cheval.

Verte Casamance-Sénégal

En toute quiétude, découvrez les mangroves et les espèces rares se trouvant dans le parc écologique Ecoparc à Djembering ou celles se trouvant dans la réserve ornithologique de Kalissaye dans les îles Kahone qui regorgent des milliers d’oiseaux. Un vrai paradis pour les ornithologues.

La plate-forme d’observation de Kanoufa à la Pointe Saint-Georges offre un magnifique paysage sur la brousse d’un côté, la forêt et le fleuve de l’autre. A ne pas manquer si vous passez dans la région.

Des expériences authentiques et un renouveau de la région

De plus en plus désenclavée, la Casamance fait vivre assurément de belles expériences au regard de son potentiel naturel et culturel. Elle devrait accueillir de nouveaux investisseurs pour le développement des infrastructures hôtelières constate Jean-Pascal Ehemba, propriétaire de l’hôtel Kadiandoumagne et président de la Chambre de commerce de Ziguinchor et contribuer ainsi à régler le problème de l’emploi des jeunes dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 14 =