Dossier Ousmane SONKO-Adji SARR: La partie civile interjette appel

Le verdict prononcé par la chambre criminelle le jeudi 1er juin 2023 ne semble pas satisfaire les avocats de la plaignante Adji SARR. Son avocat Me Elhadj DIOUF a annoncé avoir fait appel au greffe ce 8 juin aux environs de 16h. A noter que les avocats de la patronne de sweet beauty avaient également interjeté appel hier mercredi. Le dossier sweet beauty est donc loin de connaitre son épilogue.

Malgré une condamnation de 2 ans ferme prononcée par le juge à l’encontre du leader de Pastef Ousmane SONKO, Me Elhadj DIOUF et sa cliente veulent revenir à la charge pour essayer de corser l’addition pour l’opposant politique. La masseuse Adji SARR acusse l’homme politique Ousmane SONKO de “viols et menace de mort“, mais après 2 ans et 3 mois de tractations judiciaires, la chambre criminelle de Dakar a retenu le dossier pour le juger. Et la semaine dernière le juge a requalifié les faits en “corruption de la jeunesse”, une disposition de l’article 324 du code pénal. Ce qui a valu au champion de PASTEF une condamnation à 2 ans de prison ferme et 600.000 CFA d’amende.

En outre ce verdict a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase sénégalais. De manifestations violentes ont été déclenchées à Dakar et à Ziguinchor. A l’arrivé 16 morts en seulement 48h et plus de 350 blessés. De dégâts matériels importants, des bus brûlés, des magasins de commerce vandalisés et des infrastructures publics et privés saccagés. Tout ça pour un dossier judiciaire entre deux citoyens sénégalais. Aujourd’hui après ce macabre bilan, les avocats reviennent à la charge pour interjeter appel. C’est un droit qui leur est accordé mais la réalité sociopolitique, si elle avait un droit de veto, elle aurait tenter de s’opposer à cette décision. Le Sénégal est en deuil! les familles des victimes ont besoin du temps pour faire leurs deuils.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 × 23 =