Équipe nationale : le problème de défense à régler

Depuis quelque temps, la défense centrale du Sénégal n’a dégagé qu’une impression : la fébrilité. Contre la Namibie, elle a encaissé deux buts après s’être liquéfiée en toute fin de match. Ce secteur qui faisait la force des vice-champions d’Afrique est, aujourd’hui, le premier à être pointé du doigt. Pour le match de demain et en l’absence de Abdou Diallo, Cissé doit mettre en place un axe central équilibré pour reconstruire le mythe sur lequel il a bâti son empire.

Aliou Cissé devrait résoudre une équation à trois inconnues au moment de coucher sur sa feuille de match les noms des défenseurs centraux qui débuteront contre le Togo. Kalidou Koulibaly, Cheikhou Kouyaté, Pape Abou Cissé et Abdoulaye Seck partent tous avec quelques arguments plus ou moins solides pour prétendre à une place de titulaire. Car depuis le départ de Kara Mbodji et de Salif Sané, aucune charnière ne fait vraiment l’unanimité. Kalidou Koulibaly et Abou Diallo ont la confiance d’Aliou Cissé pour tenir le poste depuis mars 2021 avec la venue du sociétaire du Paris Saint-Germain. Si le premier reste inamovible à Naples, en sélection, il est devenu le patron avec le brassard. Par contre, le second a connu quelques soucis au PSG, ces derniers temps. D’ailleurs, il est relégué sur le banc de touche au profit du portugais Nuno Mendes.

Pape Abou Cissé pour épauler Koulibaly Aujourd’hui, qu’Abdou Diallo est absent de la Tanière, Aliou Cissé devra bien colmater les brèches. C’est vrai qu’il a souvent sollicité Cheikhou Kouyaté dans ce secteur, mais aujourd’hui, l’émergence de Pape Abou Cissé a légèrement changé la donne. Le défenseur de l’Olympiakos (Grèce) ne doit plus être dans le rôle du petit nouveau, mais un candidat sérieux à une place de titulaire. L’idée trotte d’ailleurs dans la tête d’Aliou Cissé, qui, en conférence de presse de publication de la liste des 25 joueurs, a confirmé qu’effectivement, le natif de Pikine à qui il a fait découvrir la tanière reste un prétendant sérieux, puisqu’il n’a jamais bronché, malgré son statut d’éternel remplaçant. Evidemment, le sélectionneur a deux séances d’entraînement pour se décider. Depuis octobre 2018, l’ancien joueur d’Ajaccio fréquente la Tanière. Mais barré par la concurrence, il n’a joué que 4 matchs et inscrit un seul but.

Par contre, Pape Abdou Cissé n’est pas le seul prétendant. Abdoulaye Seck, au gabarit intéressant et qui a le profil de dur à cuir, peut lui aussi valablement espérer démarrer la rencontre. Il n’est peut-être pas extraordinaire, mais Seck est hyper régulier en club et fait extrêmement bien le travail qu’on lui demande. Il a, aussi, les aptitudes pour évoluer sur le flanc droit. Mais avec l’arrivée de Bouna Sarr, Aliou Cissé est obligé de laisser l’ancien joueur du Casa Sports à son poste de prédilection.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 10 =