Liban-Nord : Affrontement à Tripoli.

Le mercredi a connu pour la troisième journée successive de violent affrontement à Tripoli. Protestation contre la crise économique envenimée par les mesures sanitaires. Les manifestants ont attaqué à coup de cocktails Molotov et de pierre de sérail. À l’aide de l’armée, les forces de l’ordre ont pu riposter avec des bombes lacrymogènes et des canons à eau. Dans la soirée, des tirs à balles réelles se sont fait entendre.

Tripoli est la ville la plus pauvre du Liban-Nord et la plus touchée par la crise économique que traîne le pays depuis plus d’un an. Hassane Diab, ayant déposé sa démission en tant que Premier ministre, a mis en garde mercredi contre une « tentative de détournement des demandes de la population à des fins politiques ».

À travers un message posté sur Twitter, son successeur désigné Saad Hariri n’a pas exclu que certains « veuillent exploiter la souffrance des gens pour délivrer des messages politiques ».

Tripoli a connu plus de 220 blessées ce mercredi dans la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 1 =